Voyager en Famille

Voyager avec un bébé : comment faire ? Retour d’expérience

Comment voyager avec un bébé

Malgré le regard parfois désapprobateur de votre entourage, c’est tout à fait possible de voyager avec un bébé, et même plus simple qu’il n’y paraît. En effet, bébé est léger, dort beaucoup et boit du lait – et pour peu que vous l’allaitiez, vous avez tout gagné ! Alors, voyons comment voyager avec un bébé !

1/ A partir de quand peut-on voyager avec un bébé ?

En théorie, bébé peut prendre l’avion dès 3 semaines. En pratique, à moins d’y être obligé, il est préférable d’attendre un peu. Perso, j’ai attendu que mon fils ait 6 mois pour tenter l’expérience. A cet âge, bébé se tient aussi, commence la diversification alimentaire et fait des nuits complètes. Et généralement, les méchantes coliques, qui touchent souvent les nourrissons, ne sont plus d’actualité.

Nous sommes allés à Maurice, à 45 minutes de chez nous (depuis l’île de la Réunion), pour une semaine de farniente dans un hôtel au bord de la mer (le programme idéal pour des parents épuisés !). Au programme, cette année-là : sieste, repas, sieste, visite et dodo (pour bébé) ; repos, repas, visite et dodo (pour les parents).

Autant en être conscient pour éviter toute frustration : voyager avec un bébé, ça suppose de prendre son temps. Difficile d’enchaîner les visites du Lonely Planet avec un baby qui a besoin de faire 2 siestes par jour. Impossible également d’apprécier la vie nocturne avec un petit qui pique du nez après le dernier biberon. Alors, fixez-vous des objectifs : passer de beaux moments en famille, voyager doucement : c’est bien suffisant.

les-exploratrices-voyager-avec-un-bebe

2/ Où aller ?

Plus bébé est petit, plus il a besoin de calme et de repos. La chaleur excessive, le froid et les longs trajets sont à proscrire, surtout pour un premier voyage.

Commencez petit : pour une première fois avec bébé, choisissez une destination facile. La France regorge d’endroits magnifiques, que ce soit à la mer ou à la montagne, qui enchanteront toute la famille. Les pays limitrophes, avec peu d’heures de vol, peuvent également tout-à-fait convenir. Pensez aussi aux îles ! Soleil, repos et cocooning, c’est le combo parfait pour des vacances en famille (puisque vous aurez besoin de vous reposer, vous aussi !). Si vous êtes à La Réunion : pensez à l’île Maurice, à Rodrigues ou aux Seychelles.

les-exploratrices-voyager-avec-un-bebe-en-thailande

3/ Conseils pour voyager avec un bébé de manière zen

  • Prendre du temps pour soi

Voyager en famille, c’est être en permanence dans un cocon de douceur et d’amour. Mais pour autant, tout n’est pas parfait. Les crises ne cesseront pas comme par magie, il y aura des instants d’agacements. Le « slow travel » exige des concessions, qui peuvent entraîner des frustrations.

Laissez baby avec papa (ou maman, papy, mamie…) et prenez un peu de temps pour vous ! Quelques heures pour faire ce qui vous fait envie, c’est parfois nécessaire pour apaiser des tensions ou se reposer. Bien sûr, vous ne pourrez pas forcément partir seule à l’aventure partout mais, à mon avis, les escapades urbaines s’y prêtent particulièrement bien. Arpenter une ville à son propre rythme, faire ce qui vous fait envie en toute liberté, a vraiment une saveur particulière.

Perso, j’en profite pour faire les magasins ! Impossible d’aller découvrir une grande ville sans faire du shopping (vous me comprenez les filles ?!), surtout si, comme moi, vous habitez une île magnifique (La Réunion), mais qui n’est pas forcément l’endroit idéal pour arpenter les magasins. Il est difficile d’imposer ça à mes deux hommes, alors j’ai choisi d’y aller seule.

  • Ne vous chargez pas trop

A moins d’aller dans une région totalement dépourvue de commodités (ce que je ne conseille pas pour voyager avec un bébé !), vous trouverez tout ce dont vous avez besoin sur place. Prenez tout de même le lait habituel, ainsi qu’une provision de tétines : c’est le genre de petit changement qui peut le perturber.

  • Emmenez une poussette-canne

Choisissez une poussette-canne légère, pliable, confortable, avec une petite ombrelle pour le soleil. Perso, nous on l’a beaucoup utilisée : elle est simple d’utilisation, et bébé peut roupiller tranquille. Ces poussettes sont généralement admises en cabine.

En avion :

  • A la réservation, demandez une nacelle, elles sont généralement accordées aux bébés de moins de 10 kilos.
  • Arrivez à l’avance à l’aéroport : la plupart des compagnies aériennes font embarquer les familles avec de jeunes enfants en avance. Cela vous évitera de faire le pied de grue, bébé dans les bras, à attendre que vos numéros de siège soient appelés ; et vous permettra de vous installer plus rapidement avec tout votre barda (et Dieu sait qu’il y en a !).
  • Changez bébé avant de rentrer dans l’avion. Certes, il y a des tables à langer dans l’appareil, mais je les trouve en général pas très agréables à utiliser. En effet, les odeurs sont déplaisantes (les tables à langer se trouvent dans les toilettes), et l’espace confiné : à éviter, si vous le pouvez !
  • Prévenir votre enfant du périple qui l’attend. Même un bébé, si si ! Quelques paroles suffisent parfois à rassurer un baby qui a temporairement perdu ses repères, qui est fatigué et/ou agacé par un trajet long ou inhabituel.

maurice-voyager-avec-un-bebe-les-exploratrices

4/ La trousse à pharmacie

Forcément, notre trousse à pharmacie est plus rondelette depuis qu’Arthur fait partie du voyage (avant, on avait trois Efferalgan !). Maintenant, je prends toujours :

  • Efferalgan et/ou Advil
  • Solution de réhydratation : je l’emmène systématiquement. En cas de diarrhées, c’est très utile.
  • Gel pour les dents : je ne l’emmène plus, mais quand Arthur faisait ses dents, c’était indispensable pour pallier à une éventuelle crise de douleur.
  • Gel à l’arnica pour les bosses et autres bobos
  • Anti-moustique : absolument in-dis-pen-sable. Je préfère les formules très douces.
  • De l’Oscillococcinum : très efficace quand on suspecte un petit rhume : je suis une adepte de l’homéopathie !
  • Mouche-bébé
  • Crème solaire

5/ Quand bébé grandit : retour d’expérience

Quand bébé devient un peu plus autonome, vous pouvez vous montrer plus aventureux, surtout si le premier voyage s’est bien déroulé.

Quand Arthur a eu 1 an, nous nous sommes envolés pour la Thaïlande. Jeunes parents, pensez au Pays du Sourire pour voyager avec votre bébé ! Les conditions sanitaires sont plus que correctes, il n’y a pas de paludisme ni de vaccins à prévoir, la gentillesse de la population locale n’est plus à prouver, les transports sont aisés. Il s’agit donc d’une destination idéale pour voyager avec un bébé.

Nous avons choisi, cette année-là, d’aller uniquement dans 2 régions : en l’occurrence, 1 semaine à Bangkok et une semaine aux alentours de Krabi. Nous avons préféré ne pas multiplier les kilomètres pour ne pas fatiguer Petit Calinou.  Au final : un voyage avec un bébé agréable et souriant et un beau moment en famille.

Pour votre tranquillité d’esprit et pour voyager avec un bébé sereinement, privilégiez une région qui bénéficie des soins médicaux de qualité, pour pallier aux petits bobos ou aux grosses frayeurs.

 

Et vous, les parents voyageurs, comment ça se passe pour vous ? N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me raconter tout ça ! A très vite pour de nouvelles aventures !

les-exploratrices-thailande-voyager-avec-un-bebe

A lire également :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous devriez aimer

2 Commentaire

  • Répondre
    Camille
    21 septembre 2017 at 12 h 37 min
    Aurélie tes articles tombent à pic pour nous ! C’est trop cool de lire ce genre de chose enceinte 😀 !!!
    • Répondre
      Aurélie l'exploratrice
      25 septembre 2017 at 19 h 27 min
      Oh ton commentaire me fait vraiment plaisir ! Je suis ravie si ça peut t’aider Camille 🙂

    Laisser un commentaire

    error: Content is protected !!