Mode-Beauté

Marloes, bijoux contemporains made in France

J’ai rencontré Liza durant nos études respectives, liées à l’univers de la mode. Plus âgée que moi, avec une expérience du monde du travail, elle avait cette personnalité propre aux gens passionnés. Artiste, créative, déterminée et résolument moderne. Cela se ressent dans ses créations, avec sa marque « Marloes » que j’ai souhaité vous présenter aujourd’hui.

Après une première marque lancée en 2012, Liza a imaginé « Marloes » en 2014: des bijoux contemporains, travaillés dans des matériaux bruts, mais avec des lignes très féminines, qui donnent du caractère à n’importe quelle tenue. Je suis personnellement fan de ce genre de bijoux, faciles à porter, qui habillent sans en faire trop et, concernant la gamme de prix, cela va de 20 euros à 140 euros environ, selon les matériaux, et le style de bijou. J’apprécie le fait que tout soit imaginé et réalisé par Liza, chez elle à Clermont-Ferrand. Mais surtout, j’aime son histoire, en terme d’entrepreneuriat bien sûr, mais également parce qu’elle a réussi à être entourée de ses proches (amis, famille), qui l’accompagnent et la soutiennent dans cette belle aventure.

J’ai pu poser quelques questions à Liza, concernant sa marque, ses sources d’inspiration, ses méthodes de travail ou encore sur ce qui a pu la motiver à se lancer. Je vous laisse découvrir ses réponses.

Liza-fondatrice-Marloes

Parle-nous un peu de toi. D’où viens-tu ? Quel est ton parcours ? As-tu suivi une formation spécifique liée à la création, à la joaillerie ? 

Je viens de Clermont-Ferrand, belle capitale auvergnate! Je suis diplômée de l’Université d’Angers, où j’ai obtenu une licence éco/gestion spécialisée dans la mode. Mon parcours est un peu alambiqué: j’ai travaillé dans la vente, dans le bâtiment, j’ai eu la chance d’être assistante photo chez IKKS, et j’ai créé une première marque de bijoux il y a 5 ans qui s’appelait « Stone Way« . Depuis presque un an, j’ai lancé ma nouvelle marque, « Marloes« . Je n’ai pas suivi de formation en joaillerie, même si j’en ai appris les bases lors d’un stage l’an passé.

Comment t’es venue l’envie/l’idée de créer ta propre marque ? 

A la base, avec mes soeurs on créait nos propres bijoux. Un jour, en entrant dans une boutique, la gérante a aimé mes boucles d’oreilles, et m’a proposé un partenariat. C’est comme ça que j’ai créé Stone Way, un peu par hasard. Mais j’ai toujours souhaité avoir ma propre entreprise, donc c’était l’occasion de me lancer.

Que signifie « Marloes » ? Peux-tu nous décrire l’univers de ta marque? Quelles sont tes inspirations (mode, musique, voyages, marques existantes etc.) ?

Marloes est un prénom scandinave que j’aime beaucoup (il se prononce normalement « Marloche » mais je préfère le prononcer « Marloz« !). A la base, mes inspirations étaient amérindiennes, ethniques. Aujourd’hui, je pense que mon panel d’inspiration est plus large. J’aime le côté brut des matériaux utilisés (pierres, bois etc.) pour au final, créer un bijou fin. Je travaille de plus en plus l’argent et l’or, toujours en essayant de garder cet aspect brut comme pour ma collection « Pépite d’argent ». Au quotidien, je ne sais pas ce qui m’inspire réellement, j’essaie en tout cas de ne pas regarder ce que font les autres créateurs de bijoux, pour ne pas être trop influencée malgré moi. Je ne suis pas non plus une grand fana de mode. Je vais davantage être influencée par une personnalité, quelqu’un qui dégage quelque chose de puissant à mes yeux, un peu sauvage. Les voyages également sont une grande source d’inspiration. J’ai eu la chance d’aller au Mexique, au Canada, mais aussi dans des pays européens, et au final, même en France, on peut faire de superbes découvertes!

Comment gère-tu la confection, production, commercialisation, communication mais aussi le site internet ou la logistique ? Fais-tu réellement tout toute seule, ou es-tu entourée ? 

Je gère à peu près tout toute seule, mais je suis très bien entourée. Mes soeurs et bientôt mon frère posent pour toutes les photos et sont mes testeurs attitrés. Les personnes avec qui je travaille (photos, graphisme, webdesign etc.) sont pour la plupart mes amis. Ma famille et mes amis ont d’ailleurs eu un rôle très importante dans la mise en place de ma marque. Je créé les bijoux, les plaquages argent et or sont fait chez un doreur. Je gère ensuite toutes les parties communication, commercialisation, ainsi que le site internet et la logistique toute seule.

En moyenne, combien de temps mets-tu pour réaliser une pièce ? (Prenons une pièce type, ou la pièce la plus vendue, emblématique etc.) 

En moyenne, je mets 15 minutes à réaliser une pièce, même si pour certaines cela peut être 5 minutes, comme 30 minutes.

Quels sont les matériaux avec lesquels tu aimes travailler, et pourquoi ? 

J’utilise des matériaux naturels, pierres semi-précieuses ou non taillées, bois, os, plumes etc. car, comme j’ai pu le dire, j’aime allier le côté brut des matières à la finesse d’un bijou. J’utilise également l’argent, l’or, le vermeil, le plaqué or, pour proposer une gamme de bijoux de qualité.

Comment fais-tu le choix de tes matériaux ? Fais-tu également du « sur-mesure ou sur-commande », ou tout se passe via ton e-shop ?

Ce qui est très important, c’est la qualité des matières premières et les conditions dans lesquelles elles ont été obtenues (tant sur le plan humain qu’écologique). J’essaie donc de faire très attention à ces aspects en choisissant mes fournisseurs. Les matières utilisées respectent les normes européennes en vigueur (sans plomb, sans nickel, sans cadmium etc.). Je peux faire du sur-mesure, il faut pour cela faire une demande par mail dans la partie « contact » de mon site internet.

Actuellement, où peut-on trouver Marloes ?

Sur mon site internet. A Lyon, chez DATTA. A Clermont-Ferrand, chez Au10 et Deco, Le Hangar, et Cocoon. Et régulièrement sur des salons en France (informations sur Facebook et Instagram).

Quels sont tes projets à moyen et long terme ? 

J’aimerai créer des événements (sous forme de petits festivals) entre artisans et artistes au sens large du terme (dessinateurs, créateurs, encadreurs, photographes, tatoueurs, architectes, danseurs, musiciens etc.), pour pouvoir partager et valoriser le travail de chacun dans des manifestations où tous les métiers, qui n’ont pas forcément l’habitude de se rencontrer, seraient mélangés. M’associer avec des artistes de différents pays serait l’idéal. Je voudrais aussi développer ma marque en faisant autre chose que des bijoux, mais je suis encore en pourparlers avec moi-même concernant ce sujet-là.

Quels conseils pourrais-tu donner aux femmes qui souhaitent devenir entrepreneures ? 

Il faut bien mûrir son projet, faire attention à l’aspect financier: il faut être solide sur ce plan là, pour pouvoir ensuite se consacrer sereinement au reste. Il y a beaucoup d’organismes qui accompagnent les créateurs d’entreprises. Il y a même des organisations 100% féminines: Action’elles par exemple. Ensuite je dirais qu’il faut bien s’entourer, croire en soi, et se lancer !!

jonc-argent-marloes

bague-doré-marloes

collier-pierre-marloes

Vous devriez aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!