Moscou

Notre guide pratique pour visiter Moscou

les-exploratrices-visiter-moscou-kremlin-place-rouge-basile-le-bienheureux

La Russie est un pays sur lequel on a plein d’idées mais qui est finalement assez méconnu. Durant mes 3 semaines en Russie (fin août 2016), que ce soit dans le transsibérien, en Sibérie ou à Moscou, tous mes préjugés en ont pris un sacré coup ! Et c’est à Moscou que j’ai passé le plus de temps : 3 jours en famille et 3 jours seule, soit 6 jours, ce qui est loin d’être suffisant pour découvrir la capitale de la Russie ! La même année, Fanny visitait la ville à deux reprises, en juin et en septembre. Nous allons donc vous donner un aperçu de cette ville si hétéroclite et nos conseils pour visiter Moscou au mieux.


Article co-écrit par Charlotte et Fanny

les-exploratrices-moscou-russie-charlotte-place-rouge

les-exploratrices-moscou-russie-palais-Kremlin

Infos pratiques

Comment se rendre à Moscou ?

Air France et Aeroflot desservent Moscou en direct depuis Paris en 3h30. Pour entrer sur le territoire russe, il faut faire un visa depuis la France. Pour cela, vous aurez besoin d’un passeport valide, d’une lettre d’invitation de l’hôtel dans lequel vous allez séjourner et d’un billet de sortie du territoire (avion ou autre). Le visa tourisme est valable 30 jours maximum (d’autres sortes de visas sont envisageables). Le plus simple est de passer par un organisme qui s’en chargera pour vous, comme Action Visas. Il vous en coûtera 61 € (frais consulaires) + les frais de service de l’organisme (entre 45 et 70 €).

les-exploratrices-moscou-russie-Vieille-propagande

Quand partir à Moscou ?

Le climat est continental, avec des étés chauds et des hivers très rudes. Juin est un mois très agréable pour visiter Moscou. Si vous prolongez votre séjour à Saint-Pétersbourg, réservez longtemps en avance : juin correspond aux nuits blanches ! Le décalage horaire est de +1h en été et +2h en hiver. La monnaie locale est le rouble (1 € = 60 roubles en avril 2017).

les-exploratrices-moscou-russie-rue

les-exploratrices-moscou-russie-Kremlin-ensoleille

Où séjourner ?

Voici quelques idées d’hôtels, de l’auberge de jeunesse au 5 étoiles, que Fanny et moi avons testé : l’auberge Garden Hostel (pour réserver, c’est ici) située dans le nord-est de la ville, près du métro Krasnye Vorota ; l’hôtel 4* Assambleya Nikitskaya (site Internet) ou encore l’hôtel 5* Ararat Park Hyatt (site Internet). Ces deux hôtels sont situés à une dizaine de minutes à pied de la Place Rouge, idéal pour visiter Moscou !

Fanny : si vous ne séjournez pas au Ararat, testez au moins leur bar (Conservatory Lounge & Bar) qui dispose d’un toit-terrasse avec de jolies vues sur Moscou !

les-exploratrices-moscou-russie-fanny-ararat-park-hyatt-bar

Vue du Conservatory Lounge & Bar de l’hôtel Ararat Park Hyatt

Divers

Quasiment rien n’est écrit en anglais dans la ville donc, à moins de savoir lire le cyrillique, nous pouvons vous conseiller pour le début, et afin de prendre vos marques avant de visiter Moscou seul(e), d’avoir recours aux services d’un guide local francophone.

Moscou est une ville très embouteillée ! Ne vous laissez pas avoir dans le trafic aux heures de pointe ! Privilégiez le métro quand vous le pouvez mais attention ce n’est pas écrit en alphabet latin… Voici une carte « traduite » pour vous aider à vous repérer.

Pour plus d’informations pratiques, vous pouvez aussi consulter ce site.

carte-metro-moscou

Le Moscou historique : le Kremlin et la Place Rouge

Le cœur historique, géographique et spirituel de Moscou

Impossible de visiter Moscou sans passer par le Kremlin, lieu emblématique du pouvoir politique en Russie. C’est du Kremlin que les dirigeants russes ont gouverné avec fermeté la Russie depuis des générations. Avec une sécurité impressionnante, on ressent le pouvoir qui s’exerce depuis ce lieu. Mais cet endroit n’en reste pas moins incroyable et incontournable. Avec ses nombreux musées et ses belles églises, on en apprend sur plus de 800 ans d’histoire russe. Mon coup de cœur : le palais des armures avec les joyaux de la couronne et les œufs de Fabergé. Mais le Kremlin regorge de bien d’autres merveilles où il faut au moins une demi-journée pour tout visiter (d’autant plus que la superficie s’élève à 27 hectares !).

Cliquez ici pour retrouver toutes les informations sur le Kremlin, sa visite, ses points d’intérêt !

les-exploratrices-moscou-russie-fanny-kremlin-fleurs

les-exploratrices-moscou-russie-fanny-kremlin-vu-de-haut

Le Palais du Kremlin

Fanny : il est possible, avec des contacts particuliers, de pénétrer à l’intérieur du palais du Kremlin, quand le Président ne reçoit pas de dirigeants étrangers ! Par deux fois en 2016, j’ai eu l’occasion de visiter ce magnifique palais. Moment suspendu dans le temps et très privilégié, dont je vous fais profiter avec ces quelques clichés des somptueuses salles de réception ! Merci Vladimir 😉

les-exploratrices-moscou-russie-fanny-interieur-palais-kremlin

les-exploratrices-moscou-russie-fanny-interieur-palais-kremlin-salle-doree

Autres points d’intérêt de la Place Rouge

  • La Cathédrale de Basile-le-Bienheureux (voir ci-après)
  • La place des Cathédrales du Kremlin (voir ci-après)
  • Le Goum : c’est LE grand magasin par excellence ! Construit au 19ème siècle, il fait partie des attractions à la fois shopping et culturelles de la ville ! Une sorte de Harrods moscovite.
  • Le mausolée de Lénine
  • La relève de la garde
  • Le musée national d’histoire
les-exploratrices-moscou-russie-fanny-place-rouge-goum-illumine

Le Goum se pare de lumières à la nuit tombante

les-exploratrices-moscou-russie-fanny-place-rouge-de-nuit

Le Musée national d’Histoire sur la Place Rouge de Moscou

Le Moscou religieux

La Cathédrale de Basile-le-Bienheureux (place Rouge)

En sortant du Kremlin, on tombe directement sur la Place Rouge avec, au milieu, la cathédrale de Basile-le-Bienheureux. Cette immense bâtisse rouge me fait d’avantage penser au palais d’Aladin à Disneyland qu’à un édifice religieux en raison des dômes qui ornent les clochers. C’est un spectacle assez étrange mais qui n’en reste pas moins très beau. Si l‘extérieur est très impressionnant, l’intérieur a un aspect plus intime et spirituel.  Je m’attendais à une immense crypte haute de plafond, mais nous nous sommes retrouvés face à une multitude de petites chapelles qui se succédaient les unes les autres. On passait de l’une à l’autre par de petits couloirs de pierres. Et chaque salle était ornée d’icônes toutes plus belles et dorées les unes que les autres. Malgré la foule, c’est une très belle visite que je conseille. Le site officiel est celui-ci mais tout est en russe. L’entrée coûte 400 roubles.

Fanny : pensez à y aller de nuit aussi, c’est somptueux et il y a un côté magique! Attention, il faut surveiller les horaires de fermeture de la Place Rouge qui ferme la nuit.

les-exploratrices-moscou-russie-icones-cathedrale-Basile

les-exploratrices-moscou-russie-fanny-place-rouge

Fanny sur la Place Rouge de Moscou

La place des Cathédrales (Kremlin)

Fanny : de nombreuses cathédrales se visitent. J’ai, pour ma part, visité la Cathédrale de la Dormition qui date du XVème siècle.

les-exploratrices-moscou-russie-fanny-place-cathedrales-kremlin

La place des Cathédrales

La Cathédrale du Christ-Sauveur

Fanny : impressionnante par ses volumes, c’est une visite que je vous recommande. Elle est située au bord de la Moskova (métro Kropotkinskaya) ; c’est donc agréable de se promener sur les rives quand il fait beau ! Une fois dans la nef, essayez de deviner quelques chiffres : la hauteur de sa coupole et le nombre de fidèles qui peuvent s’y rendre… Ça fait tourner la tête ! Allez, je vous dis : plus de 100 mètres de hauteur, un diamètre de 30 mètres et la cathédrale peut accueillir jusqu’à 10.000 fidèles ! J’ai eu l’occasion de monter en haut de ses 4 tourelles pour avoir une vue de Moscou à 360° ! Génial !

les-exploratrices-moscou-russie-fanny-cathedrale-christ-sauveur

les-exploratrices-moscou-russie-fanny-vue-cathedrale-christ-sauveur

Le musée de l’espace de Moscou

Fanny : une visite sympathique pour vous plonger dans l’espace et mieux comprendre la vie des cosmonautes ! C’est ludique et très documenté. A la sortie, vous pouvez tenter de vous prendre pour un cosmonaute 🙂 Attention : il faut payer en plus pour avoir le droit de prendre ses photos avec son propre appareil (230 roubles en plus de l’entrée qui coûte 250 roubles). Le musée est accessible le métro, station Vdnkh. Site Internet du musée.

La sculpture en forme de flèche qui surplombe le musée s’appelle « the Monument to the Conquerors of Space » et elle a été érigée en 1964. Ce n’est qu’en 1981 que le musée a ouvert ses portes, afin de commémorer le 20ème anniversaire du premier voyage dans l’espace réalisé par un humain.

les-exploratrices-moscou-russie-fanny-musee-espace-exterieur

les-exploratrices-moscou-russie-fanny-musee-espace-entree

Le Moscou bohème

Moscou n’est pas seulement une ville marquée par ses dirigeants politiques, mais aussi par ses artistes. Cette semaine à Moscou a également était l’occasion de visiter les maisons de certains artistes russes. J’ai pu visiter la maison de Scriabine et de Tolstoï et, même si c’est l’occasion de découvrir l’intérieur des maisons russes du XIX et XXème siècle, ce ne sont pas les visites que je recommanderais en priorité. En revanche, je conseille leur café, comme le café Pouchkine. Même s’il n’a de l’artiste que le nom, cet endroit n’en reste pas moins une belle découverte. En effet, ce café n’est rien d’autre qu’une mascarade de génie. On doit ce café au chanteur français Gilbert Bécaud qui parle du « café Pouchkine » dans sa chanson « Nathalie », or ce café n’existait pas à l’époque. Mais tous les touristes français à Moscou souhaitaient y aller, c’est alors qu’un petit malin a eu l’idée de créer ce café, et le succès n’a pas manqué. C’est tout de même un très bel endroit où le bortsch (potage à base de betteraves, de viande et de chou) comme le chocolat chaud sont à tomber par terre. C’est en revanche les seuls plats que je recommande car, mis à part pour cette soupe traditionnelle russe, je n’ai pas vraiment apprécié la gastronomie russe.

les-exploratrices-moscou-russie-cafe-Pouchkine

Le célèbre café Pouckhine

Fanny : si vous visitez Moscou aux beaux jours, je vous conseille une croisière sur la rivière Moskova ! C’est une autre manière de découvrir la ville et cela évite les embouteillages notoires de Moscou ! Vous pouvez également consulter la programmation du théâtre du Bolchoï pour voir un opéra ou un ballet !

moscou-theatre-bolchoi

Crédit photo : www.lacarteson.fr

La rue Arbat est une rue commerçante est surtout dédiée aux magasins de souvenirs. Vous y trouverez aussi le Hard Rock Café. C’est l’endroit idéal pour acheter des matriochkas pas chères !

les-exploratrices-moscou-russie-fanny-rue-arbat

La rue Arbat

les-exploratrices-moscou-russie-matriochka

Le Moscou arty

Moscou est donc une ville témoin de son glorieux passé mais pas seulement ! Une fois seule, j’en ai profité pour découvrir le Moscou un peu plus underground.

les-exploratrices-moscou-russie-charlotte-vinzavod

Les usines réaffectées, ilots de modernité moscovites et spots de street art

Moscou est un pôle artistique bouillonnant et plusieurs structures en  sont les témoins. J’ai eu l’occasion de visiter trois usines réaffectées en complexe artistique et bobo ! C’est très sympa, et c’est gratuit.

les-exploratrices-moscou-russie-Octobre-rouge

Octobre Rouge

Ma préférée est sans conteste l’Octobre rouge, ancienne chocolaterie qui se dresse fièrement face au Kremlin de l’autre côté de la Moskova et qui rappelle à tous que la Russie n’est pas que totalitarisme et répression. Derrière ses façades de briques rouges sont abrités de petits cafés et restaurants, des galeries d’artistes et même des boîtes de nuit. C’est amusant de se perdre dans les bâtiments où l’on découvre de mystérieux escaliers qui nous enfoncent dans la profondeur de l’ancienne chocolaterie. Je suis tombée sur une auberge de jeunesse, une salle de boxe et des pièces obscures. L’art y est omniprésent. Si le complexe possède quelques galeries, c’est sur les murs que l’art est le plus présent : graffitis, dessins, stickers… Coloré ou engagé, les stickers étaient partout ! Celui du « Big brotheriswatchingyou » est excellent et également très révélateur de l’ambiance de Moscou où l’on se sent surveillé assez régulièrement. Le totalitarisme est passé par là et laisse des traces, mais l’Octobre rouge le défie !

les-exploratrices-moscou-russie-1984-Orwell

1984, Orwell

les-exploratrices-moscou-russie-allees-octobre-rouge

Art Play et Winzavod sont également deux usines réaffectées très sympas. Art Play ressemble d’avantage à un petit village comme Bercy Village avec ses cafés et ses boutiques design et de souvenirs. C’est une petite place qui grouille de jeunes artistes qui ont éparpillé l’art sur tout le lieu, des murs aux escaliers. J’ai eu la chance de voir un peintre à l’œuvre. Winzavod est plus calme mais tout aussi sympa et le restaurant y est très bon !

les-exploratrices-moscou-russie-ambiance-art-play

Art Play

les-exploratrices-moscou-russie-charlotte-photomaton-vinzavod

Vinzavod

les-exploratrices-moscou-russie-le-chat-art-play

Art Play

les-exploratrices-moscou-russie-art-play

Art Play

Grâce à mon exploration et à mes rencontres, j’ai pu faire de belles découvertes d’artistes que je suis à présent sur Instagram, comme Jenya Vyguzov (découvrez ici son univers) ou Mary.

Le métro de Moscou

Mais le temps n’est pas toujours propice à la balade et j’ai connu de violentes intempéries à Moscou. C’est lors d’une de ces matinées pluvieuses que j’ai décidé de visiter le métro ! Et oui, j’ai passé toute une matinée dans les couloirs souterrains, comme au musée. Le métro, qui dates des années 1930-1940, est une visite recommandée par tous les guides de voyage et je vous conseille vivement de suivre l’itinéraire conseillé (en général, sur la ligne marron circulaire). Chaque station a son style et est le témoin d’une certaine époque. C’est une sortie assez amusante car on sort à chaque station pour admirer l’architecture, et on attend un nouveau train comme pour une nouvelle destination à chaque fois. Un ticket de métro coûte 90 roubles.

les-exploratrices-moscou-russie-fanny-metro-decoration-couloir

les-exploratrices-moscou-russie-fanny-metro-decoration

les-exploratrices-moscou-russie-charlotte-metro

Comment résumer Moscou ?

Si je devais décrire mon expérience à Moscou, je dirais intéressante. Je pense que j’aurais d’avantage apprécié cette ville si j’avais commencé par là et non par la Sibérie. Le contexte entre la wilderness de la Sibérie et la froideur de Moscou était peut-être un peu trop brutal. La vie nocturne est intense, le monde culturel très riche et l’ambiance citadine très intéressante. On voit le vrai clivage de la population russe divisée en rebelles et en milliardaires. On peut assister d’un côté à une vraie mise en scène de soi avec des séances photos si superficielles que ça en est presque gênant, mais également à une vraie expression de liberté artistique à chaque coin des rues. La Russie est définitivement un pays à découvrir qui regorge de surprises.

les-exploratrices-moscou-russie-architecure-du-Kremlin

les-exploratrices-moscou-russie-seance-photo

2 Commentaire

  • Répondre
    Ameloche Voyage
    25 avril 2017 at 15 h 15 min

    Moscou était sur ma todo list des futur voyages, mais en lisant ton article ça m’a donné encore plus envie. Je ne savais pas qu’il y avait autant d’art à Moscou.

    • Répondre
      charlotte
      27 avril 2017 at 11 h 26 min

      J’ai également été très surprise! Il y a un nombre incroyable de musée dans des lieux sympas comme le parc Gorky par exemple plus tout ce qu’on évoque dans l’article. Vraiment la Russie gagne à être connue car je n’ai été qu’agréablement surprise. je suis contente de voir qu’on confirme ton envie de partir pour ce beau pays!

    Laisser un commentaire

    error: Content is protected !!