Sud de la France

La Corse en bateau : découverte de la côte ouest

la-corse-en-bateau-cala-orzu

Envie de voyager autrement ? Cette fois il est temps d’admirer la beauté des paysages depuis la mer. On change la déco des photos, on inverse la tendance et on met ce bleu au premier plan durant toute l’aventure ! Et pour l’aventure, rien de mieux qu’une destination magique : la Corse !

Durant une semaine, nous avons vécu l’aventure sur un catamaran, d’une longueur de 12 mètres. Ayez le pied marin, nous vous emmenons découvrir la Corse en bateau. De Calvi à Tizzano, nous avons opté pour la côte ouest de l’île.

Découvrir la Corse en bateau

Un capitaine et 5 moussaillons, prêts à se jeter à l’eau… Ce qui rend l’aventure encore plus intéressante, c’est que notre capitaine était fraichement diplômé. C’était donc son baptême ! Ainsi que le nôtre. Ca donne du piment à l’aventure, non ?!

Faut bien se lancer un jour, alors osons et explorons la Corse en bateau. Certains diront peut-être qu’un bateau de cette taille n’est pas recommandé, mais qu’importe.

Le bateau est notre seul et unique élément durant 7 jours. Voici notre escapade et les endroits marquants du parcours.

la-corse-en-bateau-vue

Départ de Calvi vers la réserve de Scandola

Le catamaran nous attend à Calvi. C’est dans ce magnifique village et son port que l’aventure démarre. Pour tout savoir sur Calvi, lisez l’article de Stéphanie. Elle y donne un max de bonnes adresses.

la-corse-en-bateau-port-calvi

Nous voici lancés dans le grand bain. La réserve de Scandola est un endroit protégé et un bijou naturel. Endroit protégé veut donc dire très réglementé. Vous ne pouvez jeter l’ancre que sur certaines zones du site et uniquement de jour. Renseignez-vous avant de prendre le large. De belles cavités sont accessibles en petites embarcations. Vous trouverez les plus beaux sites à explorer au nord ouest de la baie d’Elbo et au sud de la baie de Solana; ainsi qu’au niveau de l’anse qui précède la punta Muchillina.

la-corse-en-bateau-depart-calvi

la-corse-en-bateau-calvi-vers-scandola

Le port de Girolata

Arrivés en fin de journée au port de Girolata. Définitivement notre premier coup de coeur du séjour. Un endroit magique et hors du temps. On se croit dans un autre monde. Nous arrivons dans cette anse protégée du vent et des courants où le calme fait place. L’eau est si paisible. L’endroit est surréaliste : des vaches nous attendent sur la plage, quelques bateaux sont amarrés, synonyme quand même de vie dans ce tout petit port si tranquille. Quelques maisons et deux restaurants (quand même !) s’y trouvent. Nous dormons amarrés au ponton du port : aucun signe de vagues, le bateau ne bouge pas. On se croirait sur la terre ferme.

Nous avons diné à la Cabane du berger : Super service. La carte est variée, les produits sont frais, délicieux et parfaitement présentés. On vous recommande de tester cette adresse dans un décor authentique.

la-corse-en-bateau-girolata

Le port de Girolata est ouvert de Mai à Octobre et uniquement accessible par bateau ou à pieds. Pour la marche, et bien prenez de bonnes chaussures vous en aurez pour 2 heures de balade pédestre avant d’y arriver (si d’ici là vous ne vous perdez pas dans le maquis 🙂 ).  C’est un lieu qui se mérite et dont les habitants vivent de la pêche à la langouste et du tourisme (un tourisme du coup régulé). En haute saison, il est indispensable de réserver plusieurs semaines à l’avance pour avoir la chance de mouiller dans l’anse ou encore mieux d’amarrer au ponton.

la-corse-en-bateau-girolata-port

la-corse-en-bateau-port-girolata

La piscine naturelle de Capo Rosso

Faut savoir que l’équipe du catamaran est fan des spots de snorkeling (surtout le capitaine !). Du coup, nous sommes toujours à la recherche de beaux endroits pour faire coucou aux poissons. Capo Rosso est une piscine naturelle avec une eau transparente et des poissons partout. Le kif du jour !

la-corse-en-bateau-snorkeling

Cargese

Le soir, arrivés au port de Cargese pour y passer la nuit, sachez qu’il faut s’annoncer. Un port n’est pas un simple parking. Nous y étions en septembre : la foule est moins importante. Nous pouvions donc plus facilement avoir accès aux ports, sans besoin de réserver notre emplacement plusieurs jours avant. Certains ports n’acceptent pas ou n’ont pas d’emplacement pour des bateaux de type catamaran. Il faut parfois s’amarrer sur deux places.

la-corse-en-bateau-cargese

Cargese, au delà de son port, est un village dans les hauteurs, offrant une superbe vue. Sortis du bateau à l’aube, certains dormant encore, nous partons en expédition nous perdre dans les petites rues du village. Une vue magnifique, un bon petit-déjeuner : c’est ça les vacances !

la-corse-en-bateau-vue-sur-cargese

Le golfe de Sagone, la plage du Liamone

Après avoir admiré le golfe de Sagone (large baie située entre les golfes de Porto et d’Ajaccio), nous faisons un arrêt sur la plage du Liamone où nous décidons d’y déjeuner. Hop, préparation du repas sur le bateau (ça peut être sportif avec les vagues), installation du matériel dans l’annexe (petit bateau gonflable avec moteur) et direction la plage. Les 6 personnes et tout le matériel sur cette bicoque, ça ne rentre pas bien sur. Alors, on se dévoue pour rejoindre la plage à la nage. Un peu de sport avant le réconfort.

la-corse-en-bateau-plage-du-liamone

La plage d’argent

Alors là, c’est la claque ! Deuxième coup de coeur du séjour. Y arriver depuis la mer donne une toute autre dimension à cet endroit. Un seul mot à la bouche : WOUAH ! Avec son eau transparente, son sable si fin et ses rochers lisses, on se croirait aux Seychelles. (Pour le coup, j’en reviens et je vous assure que la Corse n’a rien à envier à ces îles de l’Océan Indien). On jette l’ancre un peu plus au large et c’est parti pour un petit saut du bateau avec notre bouée.

L’anecdote de ce jour, c’est d’oublier d’enlever ses lunettes de sun avant de sauter comme une gosse… Et d’aller ensuite les récupérer à 6 mètres de profondeur, c’est loin 6 mètres quand même… On s’en rappellera 🙂

La plage d’argent est une plage très fréquentée, alors l’apprécier depuis le bateau en évitant le monde, c’est vraiment très agréable.

la-corse-en-bateau-plage-argent

la-corse-en-bateau-plage-argent-sable

Cala d’Orzu

Chez Eric, une paillote connue pour y manger des pâtes aux langoustes. Il faut s’annoncer à la radio et Eric vient alors vous chercher en Zodiac, on se sent privilégié, c’est clair !

Cependant, côté food, c’est la déception… Le prix est élevé et le plat est sans grand intérêt (d’ailleurs on cherche encore les langoustes…). Apparemment nous sommes simplement mal tombés car beaucoup de personnes nous en disent du bien. Le principe est de réserver quelques jours avant pour être sûrs de pouvoir manger des langoustes fraîchement pêchées.

Ce soir là, nous jetons l’ancre pour dormir dans l’anse. L’anse est paisible et le lendemain, c’est le bonheur à l’état pur. Le petit-déjeuner prend alors des allures royales.

la-corse-en-bateau-cala-orzu-matin

Port de Tizzano

Voici un petit port bien mignon. Y diner au restaurant Chez Antoine est une bonne idée. Nous vous recommandons grandement : un restaurant magnifique, des plats délicieux et un service au top. Nous y avons passé une superbe soirée.

Bien que petit, le village compte une supérette où vous pouvez vous ravitailler. Ainsi que quelques belles villas en s’éloignant le long de la côte.

C’est à ce moment là que nous faisons demi-tour. Il faut bien ramener le bateau là où nous l’avons loué. Mais pas question de refaire les mêmes escales, continuons à nous émerveiller par la beauté de lieux inconnus.

la-corse-en-bateau-tizzano-matin

la-corse-en-bateau-chez-antoine

Criques de Cala Lunga et d’Aguila

Deux très belles criques où nous passons la journée.

Retour sur le bateau, la mer étant un peu agitée, impossible de lever l’ancre, coincée quelques mètres plus bas. Hop une manipulation (Le guindeau électrique lâche après avoir essuyer une grosse vague. Nous tentons de lever l’ancre à la main mais abandonnons, trop dangereux nous risquerions un de nos doigts, si ça tournait vinaigre) et voilà que nous perdons l’ancre et toute la chaine qui déroule sous nos yeux. Nous passerons le reste du séjour sans ancre, jolie anecdote de notre voyage.

Le bateau réserve aussi parfois de mauvaises surprises surtout quand on manque d’expérience. Du coup j’ai fait un article sur comment voyager tranquille en bateau, si jamais vous hésitez encore 🙂

la-corse-en-bateau-cala-lunga

la-corse-en-bateau-les-exploratrices

Port de Porto Pollo

Nous arrivons tard au port de Porto Pollo, à la tombée de la nuit vers 19h. Personne ne répond à la radio lorsque l’on s’annonce. Nous arrivons à joindre quelqu’un, non sans mal pour finalement amarrer à une bouée. En effet il n’y a pas de place pour  une embarcation de type catamaran 37 pieds dans l’enceinte du port.

Petit conseil : passez votre chemin, ce port n’a aucun charme, pas de commerce, seulement un hôtel et 3 restaurants.

Port de Porto

Porto est un port idéalement situé. En effet il se situe proche de 3 sites exceptionnels, les plus beaux sites d’ailleurs. Au nord la réserve de Scandola suivie par la presqu’ile de Girolata. Enfin les calanques de Piana bordent le littoral sud du golfe de Porto, très prisé par les amoureux de la nature à la recherche de paysages inoubliables. Il est également connu comme point stratégique pour visiter les gorges de la Spelunca, Evisa et la forêt d’Aïtone plus au centre.

Le port est tout petit, caché au fond de la baie. Il est signalé par sa tour génoise et on y rentre par une toute petite passe qui nous a fait frémir vu la largeur de notre bateau. On y trouve des petites boutiques et restaurants très sympa. Ca sent bon l’esprit des vacances. Le village plus en hauteur compte plusieurs commerces et tout ce qu’il faut. Une station de bus dessert également Calvi à 2h30 par voie terrestre.

la-corse-en-bateau-port-porto

la-corse-en-bateau-porto

Nous finissons notre périple avec cette dernière traversée par une mer agitée, 4h de navigation pour rejoindre le port de Calvi.

Conclusion ?  WOUAHOU ! La Corse en bateau, c’est simplement magique et sublime. C’est une destination de choix et de coeur pour la majorité de la team des exploratrices. Et vous, ça vous tente ?

la-corse-en-bateau-ornella

la-corse-en-bateau-caroline

Article co-écrit avec Caroline V.

Vous devriez aimer

2 Commentaire

  • Répondre
    charlotte
    5 avril 2017 at 10 h 53 min

    Tomber sur cet article et voir que vous êtes forcément passées devant ma maison!!! Mon beau père à un cabanon de pêcheur juste avant la plage d’argent ooù je vais tous les ans depuis 14 ans! L’article me donne un petit goût de vacances avant l’heure, c’est chouette 🙂

    • Répondre
      Ornella
      5 avril 2017 at 21 h 47 min

      <3 <3 <3

    Laisser un commentaire

    error: Content is protected !!