Sud de la France

Visiter le Var et découvrir sa diversité

Le Var (83), tout le monde connaît et pourtant si on vous demande de citer quelques villes clés ou endroits à visiter, vous seriez bien en difficulté ! Je ne vais pas vous mentir, quand on m’a parlé de découvrir Toulon, Hyères et leurs environs, j’étais sceptique. Comme souvent, pour laisser les a priori au placard, je n’ai pas souhaité me renseigner plus… et j’ai bien fait !! Car d’un premier blogtrip dans la région en octobre avec Visit Var, s’en est suivi un weekend perso en décembre… et la décision de m’y installer à la fin de l’été 2018 ! Voilà, vous savez tout ! Je serai donc à même de mieux vous aider à visiter le Var en vous proposant d’autres articles au gré de mes explorations !

carte pour mieux visiter le var

Les visites réalisées et dont je parle dans cet article et ceux sur le Var

Pourquoi le Var ?

Le Var est un département de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) d’une superficie de près de 6.000 km² qui est trois fois moins peuplé que son voisin, les Bouches-du-Rhône. Toulon est sa préfecture mais ce qui fait son charme c’est sa diversité de paysages, ses multiples petits villages, son histoire riche, son cadre de vie et sa lumière fabuleuse… Dois-je mentionner les 2.932 heures d’ensoleillement en 2017 (source) ? J’aime ses plaines, ses collines et ses montagnes, sa verdure toute l’année (même en hiver, l’avantage de la variété des arbres !), son ciel bleu azur (même en hiver !), sa mer tantôt calme, tantôt déchaînée (île du Gaou, presqu’île de Giens…), ses « 50 shades of blue » que la mer apporte selon son humeur, ses fleurs, ses palmiers, ses couleurs sur les façades, ses produits du terroir, ses couvents… Bref, je suis tombée amoureuse du Var et je l’assume pleinement ! Je vais peut-être tomber de haut, mais je n’y ai rencontré que des gens charmants. Et s’il suffisait tout simplement d’être soi-même et d’être ouvert aux autres ? On attire ce qu’on pense… pas vrai ?

que faire à toulon ? l'île du petit gaou

Visiter le Var en commençant par Toulon et l’ouest Var

Je vous en parle plus en détails dans un article dédié : non, Toulon ne rime pas qu’avec barres d’immeubles et marine nationale ! J’ai été agréablement surprise de la découvrir hors saison et de l’apprécier avec ses qualités et ses imperfections. Résolument orientée vers l’art et la culture, sa métamorphose récente (2017) fait du bien et donne confiance à ses habitants qui se sentent fiers d’être Toulonnais.

L’Ouest Var a été une totale découverte et une révélation pour moi. J’ai adoré le village de pêcheurs du Brusc (un quartier de Six-Fours-les-Plages) ainsi que l’ambiance provençale et animée de Sanary. Et puis manger des fruits et légumes de saison toute l’année, ça vous donne pas envie vous ? Je suis restée sans voix face à un coucher de soleil sur la plage des Sablettes qui m’a transportée quelque part en Thaïlande et ma randonnée au Mont Sicié m’a confirmé la variété et l’étendue de la nature de l’arrière-pays varois. J’ai encore beaucoup de choses à explorer et ce sera ma priorité en m’y installant !

>> Pour découvrir Toulon et plonger au cœur de l’Ouest Var, cliquez ici !

que faire à toulon ? la rue des arts

Hyères et Giens, comme deux soeurs

J’ai également consacré un article à Hyères et Giens, que j’ai visitées en octobre et en décembre. Aussi agréables en hiver qu’aux beaux jours, j’ai apprécié de passer une partie de mon temps dans le Var, afin de ressentir vraiment ce qu’on me disait quand on me parlait de la luminosité propre au sud en hiver… Entre le parcours des arts, le cœur historique de Hyères, les adresses pour se restaurer et dormir comme une princesse, les sports nautiques, les espaces « nature » et les plages, Hyères s’avère être un excellent point de chute pour passer un weekend ou des vacances dans le Var !

>> Pour apprécier Hyères et Giens autant que moi, cliquez là !

que faire à hyères ? du kitesurf

Le bleu de la Côte d’Azur

Je l’ai encore peu fait, mais j’y retourne mi-avril : Pramousquier, le Lavandou, Bormes-les-Mimosas, Saint-Tropez, Porquerolles, etc.

Une visite incontournable, et dont je me souviens 20 ans en arrière, c’est le Domaine du Rayol et son Jardin des Méditerranées. J’y suis retournée début décembre, pendant l’épisode neigeux, et la côte d’Azur n’a rien d’azur ! La mer était déchaînée et le ciel très bas. J’ai néanmoins beaucoup apprécié la visite guidée du jardin (merci Clément), qui s’est terminée par un atelier thématique pour créer soi-même une couronne de Noël avec les feuilles / branches / plumes récoltées dans le jardin.

Le printemps est la saison idéale pour visiter le Jardin des Méditerranées (avril et mai sont leurs deux plus gros mois) : fleurs, pas trop de chaleur et une vue imprenable sur la Méditerranée ! On peut distinguer aisément les 3 îles mentionnées ci-dessus !

Les visites guidées du jardin ont lieu tous les jours toute l’année et sont gratuites avec le ticket d’entrée. Le jardin vit au rythme des saisons et des actualités et propose des activités et visites thématiques ainsi que des visites adaptées pour les familles. La librairie du domaine, avec 3000 références, est la seule entre Hyères et Saint-Tropez et fait office de référence. Le Jardin des Méditerranées, c’est : 78000 visiteurs à l’année, 7 hectares visitables et un « sentier marin » de 14 hectares, ouvert au public de mi-juin à mi-septembre pour découvrir les fonds méditerranéens avec un masque et un tubas. Toutes les informations sont là.

Si vous avez une petite grosse faim (!!), arrêtez-vous chez Dédé, au Maurin des Maures. Dédé c’est un personnage à lui tout seul, un homme charismatique et très charmant, qui fait tourner son affaire d’une main de Dieu ! En saison, il fait 220 couverts par jour ! Il est connu dans la région et bien au-delà pour sa célèbre bouillabaisse qu’il sert dans un plat énorme ! Tout est frais et fait maison. Nous avons testé la daube de poulpe au vin rouge et les aubergines en entrée puis nous nous sommes partagé une brochette de lotte et un filet de St Pierre ! Un régal ! Ça chantait en provençal sur nos papilles ! Pensez à réserver et demandez à être placés près des fenêtres : avoir une jolie vue en mangeant un bon plat, c’est encore mieux. Site Internet du restaurant

Le Var côté religieux

> L’Abbaye du Thoronet

Une visite mémorable, à ajouter à vos vacances dans le Var (peut-être un jour de grosse chaleur pour vous rafraîchir dans ses pierres) ! Coût de l’entrée : 8€.

La construction a débuté en 1150 et a duré un siècle (dont  15 ans uniquement pour l’église). La pierre utilisée est du calcaire bathonien mais la couleur rose vient de la bauxite. Les formes sont très simples, avec des murs épais et peu de fenêtres, selon les principes de l’architecture cistercienne. Les moines qui s’y sont installés avaient pour principes la solitude, la pauvreté, la prière (7 par jour + 1 la nuit) et le travail manuel (règle de Saint Benoit écrite au 5ème siècle). L’abbaye a été classée au patrimoine national en 1840. Bien qu’elle se visite toute l’année, la messe se tient encore chaque dimanche, à midi. Terminez votre visite par l’écoute des chants grégoriens de votre guide (merci Brigitte !), qui chante à la fin pour vous faire tester l’acoustique qui est juste magique ! Les notes tiennent 12 secondes en l’air !! Bien que je n’ai pas visité les deux autres abbayes cisterciennes, parmi les 3 « sœurs cisterciennes », j’ai appris que celle du Thoronet était la plus belle. Site Internet

> Dormir au Couvent Royal à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

Quelle expérience atypique que de dormir dans un ancien couvent ! La vue sur le cloître et la basilique est magique mais l’expérience m’a parue assez impersonnelle. Toute la nuit, jusqu’au lever du jour, on attend des oiseaux (chauve-souris ?) et on se sent complètement ailleurs ! J’y ai séjourné en plein épisode neigeux et ma crainte était d’être congelée mais, bien entendu, ce n’est pas le cas ! Le petit déjeuner se prend dans le cloître, un lieu qui en jette ! Depuis Saint-Maximin-la-sainte-Baume vous êtes à une grosse heure de route d’Aix-en-Provence. Site Internet

La Dracénie et son terroir, l’arrière-pays varois

La Dracénie, dont le nom provient de la ville de Draguignan (l’ancienne préfecture du Var, plus connue hélas pour sa prison que pour ses jolis côtés), est une petite partie de l’arrière-pays varois qui regroupe 23 communes. Une journée, c’est bien trop court pour visiter cette région qui est connectée avec la nature et le relief omniprésent. Ne serait-ce que les routes qui sont plus sinueuses, et les distances qui se comptent alors en minutes et pas en kilomètres ! J’ai pu visiter la ville de Draguignan, qui est en train de créer de vraies ramblas pour la saison 2018, comme à Barcelone ; Lorgues ; le plateau d’Ampus et quelques villages en passant.

visiter le var avec la dracénie

> Lorgues

Si vous ne voulez pas séjourner sur la côte, Lorgues est idéalement située : 40 min / 1h de route de St Tropez ou Aix-en-Provence et 40 min du lac de Ste Croix. Le village est très coloré, avec de belles bâtisses pleines de charme. J’ai eu l’occasion de déjeuner à Lorgues, à La table de Pôl et de rencontrer Raphaël, son propriétaire. Le menu est tout à l’ardoise (plus de carte !), ce qui garantit la fraîcheur des produits, et il sert des bocaux le soir dans un esprit bar à vin. Site Internet

Non loin de là se trouve Salernes et son musée de la céramique, Terra Rossa, que je n’ai hélas pas eu le temps de visiter… Infos pratiques

Le village le plus haut du Var est à 1100 m d’altitude : Bargème.

Le terroir varois se caractérise par l’art de vivre ! Vous trouverez de nombreuses tables d’hôtes ainsi que 4 restaurants 1* dans la région (17 au total dans tout le Var). De même, privilégiez plutôt une chambre d’hôtes qu’un hôtel. Le Var est connu pour ses truffes, son safran, ses fromages, ses vignes et son huile d’olive.

> La Fromagerie de la Pastourelle

Nous sommes montés sur le plateau d’Ampus pour visiter la Fromagerie de la Pastourelle et acheter du fromage frais (gourmande !!). Ils élèvent 70 chèvres, 80 brebis et 4 vaches et sont en exercice depuis plus d’une vingtaine d’années. Les animaux sont choyés. Si vous avez des enfants, sachez que la traite des animaux a lieu tous les jours à 18h. Ils ont un atelier de fabrication de fromages et de faisselle et font du fromage mono lait, mais plus rare, tri lait ! Site Internet

Je retournerai avec plaisir en Dracénie, idéalement au printemps ou en octobre, pour les belles couleurs et les températures clémentes.

Pourquoi je suis tombée amoureuse du Var

« Le cœur a ses raisons que la raison ignore »… Il m’a suffi de 48h à explorer le Var pour aimer les différentes facettes de ce département riche de son patrimoine, sa nature, ses côtes et ses habitants et 30 minutes pour prendre la décision de poser mes valises à Toulon pour pouvoir visiter le Var à me guise et le faire découvrir à mes proches et à vous qui nous lisez chaque jour… Ce coup de foudre est le passage à l’action de mon projet de vie : devenir indépendante et quitter le salariat, avoir de la flexibilité, passer plus de temps dehors proche de la nature, faire du sport et tester des activités plus manuelles, voir le soleil, la montagne et la mer. Cette décision est le fruit d’un long travail personnel dont je vous détaillerai les étapes dans un article à venir. Je suis extrêmement heureuse d’avoir pris cette décision et, je m’adresse à mes futurs « voisins » : j’ai hâte de vous rencontrer !

que faire à toulon ? les sablettes


Un grand merci à Visit Var (Tink et Michel) pour leur parfaite organisation et compréhension de mes envies, ainsi qu’aux différents offices du tourisme du département qui ont joué le jeu, notamment l’Ouest Var (Joyce, les web sisters Audrey et Sandie, Martin) et la Dracénie (Fred).

Vous devriez aimer

12 Commentaire

  • Répondre
    Eulalie BOUTE
    23 septembre 2018 at 13 h 21 min

    Bonjour, je viens de m’installer dans la region du Var, je suis preneuse de tous vos bons plans pour explorer plus en détail cette region 🙂
    Super article !

    • Répondre
      Fanny
      2 octobre 2018 at 20 h 14 min

      Bonjour Eulalie ! Avec plaisir ! D’autres articles suivront et je lance également un concept de weekends en france et voyages à l’étranger pour les femmes ; ils seront souvent dans le Var et région Paca… Si ça vous intéresse : https://wanderwomen.fr

  • Répondre
    Leonore
    22 mai 2018 at 12 h 16 min

    Bonjour , je suis de la Moselle et installée dans le Var depuis 3 ans je venais régulièrement en vacances ici mon frère étant là depuis 15 ans . Je suis venue par choix c est une belle région c est certain mais il ne faut pas confondre vivre ici et venir en vacances c est deux choses complètement différente d ailleurs toutes les personnes que je rencontre me dise la même chose les gens sont sympa oui mais c est chacun pour soi et chacun chez soi . J ai énormément de relations je suis dans l immobilier j ai une agence sur Hyeres et tous me disent la même chose on ne se fait pas d amis varois et question gastronomie c est zéro j ai fait beaucoup de restaurants et franchement c est pas extraordinaire c est bon mais cela ne casse rien . Je ne veux décourager personne mais il faut bien réfléchir et ne pas regarder que le climat et le paysage à refaire j irais dans les bouches du Rhône les gens sont naturel pas factice comme le Var . Maintenant c est mon opinion chacun fait se que il veux …..

    • Répondre
      Fanny
      23 mai 2018 at 23 h 54 min

      Bonjour ! Merci pour ce partage d’expérience. Ma meilleure amie vit dans les bouches du Rhône et elle ne s’est pas fait d’amis à proprement parler et pourtant elle est ultra sociable. Je suis assez réaliste, je prendrai ce que je recevrai avec le coeur et toute ma sincérité dans les relations que je nouerai et, si pour X raison, ça se passe mal, on trouvera ailleurs notre petit nid douillet ! À bientôt peut-être 🙂

  • Répondre
    Vanessa
    9 mai 2018 at 16 h 17 min

    Projet de vie réalisé en 2014 avec mon homme, tiens j y pense beau cadeau pour mes 40 ans. Je venais en vacances dans le var depuis que j étais gamine et j ai toujours dit « Un jour je vivrai dans le var ». On a quitté Paris. Depuis, nouveau boulot, beaucoup de rando et de visites, soleil, plage, rosé. 1 an plus tard on achèterait notre nid à côté de hyères.
    Alors bienvenue dans le var et je te souhaite de belles découvertes, ce département est un trésor.
    Vanessa

    • Répondre
      Fanny
      12 mai 2018 at 13 h 05 min

      Bonjour Vanessa ! Tu n’imagines pas comme ton commentaire m’a touchée et mis le sourire !! On a tellement hâte de s’y installer ! D’ailleurs à ce titre on cherche un appartement meublé sur Toulon (Cap Brun idéalement) à partir du 1er septembre 2018 : si tu entends parler de quelque chose 🙂 Merci d’avance et au plaisir de te rencontrer dans le Var !

  • Répondre
    Frédéric Lanore
    20 mars 2018 at 10 h 01 min

    Et oui Fanny ton choix de vie est vite compris lorsqu’on voit ces images et que l’on sait lire entre les lignes . A bientôt sur l’un des plus beaux territoires du Var La Dracénie.

    • Répondre
      Fanny
      22 mars 2018 at 16 h 34 min

      À bientôt Fred, dans ta belle région 🙂

  • Répondre
    Karine et Jean-Luc
    19 mars 2018 at 21 h 53 min

    Merci Fanny, nous partageons la même vision de Toulon et La Seyne ainsi que Hyeres et les îles d’or !
    Vos articles sont le reflet refait de notre projet de vie pour 2019 nous espérons de notre côté.
    C’est une très belle région.
    Karine et Jean-Luc

    • Répondre
      Fanny
      20 mars 2018 at 0 h 08 min

      Merci à tous les deux pour ce message qui me touche beaucoup ! Il faut savoir écouter son instinct et là il me CRIAIT littéralement de franchir le cap !! J’ai tellement hâte de me dire que le Var est mon quotidien ! Je vous souhaite à tous les deux une belle réalisation de votre projet !

  • Répondre
    Maylis
    19 mars 2018 at 12 h 19 min

    Super Article Fanny !!!! Cela montre la vraie vision du var , en dehors de la saison estivale qui je pense tronque son image . Plein de richesses, et encore tellement a découvrir.
    Et encore bravo pour ce choix de vie , venir se recentrer sur les plaisirs simples , la nature , s’émerveiller de cette vie , cette vue , cette lumiere , loin des tumultes . Penser à soi , se connecter.
    Plein de bisous ma jolie et à très vite pour de nouvelles aventures !
    Maylis

    • Répondre
      Fanny
      20 mars 2018 at 0 h 06 min

      Merci May pour tes encouragements et pour m’avoir soutenue dès le début dans ce projet fou !!!

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    error: Content is protected !!