Entreprendre au féminin Passer à l'action

La Poudre donne la parole aux femmes

la-poudre

Qui se cache derrière La Poudre ?

Lauren Bastide est tout d’abord une femme. Une femme d’ambition, engagée, une femme avec une carrière professionnelle bien remplie. Journaliste, puis rédactrice en chef du magazine féminin Elle, Lauren Bastide fut également chroniqueuse pour la célèbre émission TV, « Le Grand Journal » sur Canal +. Depuis, elle a créé, avec le journaliste et reporter Julien Neuville, une société de production : Nouvelles Écoutes. Mais cette société ne produit pas n’importe quoi : elle produit des podcasts. Pour le moment, ces émissions de podcasts se comptent au nombre de deux : Banquette, émission axée sur le football, ou des joueurs célèbres sont interrogés, et La Poudre. C’est cette dernière qui m’intéresse particulièrement aujourd’hui.

La Poudre, c’est donc une émission de podcasts, mais des podcasts féministes. Pourquoi féministes ? Car toutes ces discussions ont pour but de mettre en avant des personnalités féminines, d’aborder des sujets parfois tabous, de connaître leur position sur certaines thématiques, leur relation avec leur corps, mais également leurs carrières professionnelles.

Lancée le 1er décembre dernier, La Poudre possède déjà quatre épisodes.

  1. Rebecca Zlotowski
  2. Inna Modja
  3. Garance Doré
  4. Leïla Slimani

Les femmes choisies ont donc des profils différents, des parcours exceptionnels, parfois atypiques, mais la même vision de la femme, la même envie de changer les choses, de modifier les codes.

Mes deux coups de cœur

1. Inna Modja

Inna Modja (chanteuse, auteur et compositeur) parle dans La Poudre de son enfance au Mali, de sa douloureuse expérience de l’excision puis de son recours à la chirurgie réparatrice.

Elle aborde l’importance du pardon, mais également celle de sensibiliser, d’éduquer, car la tradition de l’excision est en réalité une tradition 100% féminine, car réalisée uniquement par des femmes. Inna Modja évoque sa détermination et son courage, voire son impertinence quant à sa rencontre (forcée!) avec le grand musicien Salif Keita : à ses 15 ans, elle frappe à sa porte, lui avoue sa passion pour la musique, et lui demande en quelque sorte d’être son mentor. Très engagée (dans le droit des Femmes et l’égalité des sexes, mais pas que), elle donne son point de vue sur le sort des migrants, la politique française, voire mondiale, le « non-choix » de tous ces gens, qui tentent le tout pour le tout. En reparlant des droits des femmes, elle a, avec son compagnon (directeur artistique de métier) réalisé « La valse de Marylore », qui dénonce les violences faites aux femmes. Dans son interview pour La Poudre, elle expliquera d’ailleurs à quel point cela a pu être compliqué de trouver des gens qui accepteraient d’en parler, ou d’aider à financer ce projet. Pour elle, nous sommes dans un monde en crise, et c’est justement l’occasion de proposer son propre format, car « au moins, on existe ». Enfin, ce que j’ai pu retenir de cette superbe discussion (45 minutes) entre Lauren Bastide et Inna Modja, c’est également sa vision de la société. « Plus le gap s’agrandit entre riches et pauvres, plus on a le risque que tout pète, que les extrêmes se radicalisent encore plus. On a besoin de changement, que les valeurs humaines prennent le pas sur le reste. (…) On peut faire du business tout en étant humain. » 

2. Garance Doré

Garance Doré (illustratrice, photographe, blogueuse) parle pour La Poudre de son enfance en Corse, son rapport avec les autres et comment ce dernier a pu évoluer. Les liens qu’elle peut avoir avec sa famille, et l’importance des femmes qui l’ont fait grandir, en passant par le décès de sa grand-mère, personnage emblématique dans sa vie de femme. Elle aborde son succès, les grandes différences entre la blogosphère il y a dix ans, et ce qu’elle est devenue maintenant, avec toute la pression que cela peut mettre sur les jeunes filles, qui veulent être parfaites, et tout posséder. Garance Doré nous parle également de la mode, qu’elle adore passionnément, mais qu’elle peut également détester intensément, de la manière dont elle souhaite en parler, la photographier, l’aborder. Ses histoires d’amour, et le fait que la presse, mais aussi les gens en général, ont toujours tendance à considérer que le succès est lié à un homme, plutôt que par le seul mérite d’une femme.

Garance-Doré-la-poudre

crédit: Lauren Bastide

Lauren Bastide: « T’es devenue femme, ou tu l’es de naissance? »

Garance Doré:  » Je suis devenue femme l’année dernière je crois. Je suis devenue femme le jour où j’ai arrêté d’être une fille. (…) On essaie de nous faire peur d’être une femme, comme si la féminité c’était quelque chose de trop violent, de trop puissant ou de trop je ne sais pas quoi. On nous encourage énormément à rester des filles, à avoir des corps pré-pubères,  à nier la maternité, tout doit être propre. (…)  » 

La vision de Garance Doré concernant la pression mise sur les femmes, liée au business :

 » Pour réussir dans la vie, on n’est pas obligées d’être une super femme d’affaires. Ces dernières années, on nous a présenté la femme qui réussit..c’était le retour des années 80! La power women, girl boss … ça manque tellement de nuances! On peut être heureux en travaillant moins, en n’étant pas la super vixen, sexy et qui dirige 50 personnes. (…) J’ai commencé mon blog, j’avais 31 ans! Avant ça j’étais un peu en loose, mais c’est pas grave quoi!Justement j’ai appris des choses, j’avais du coup des millions de choses à dire sur mon blog. (…)  » 

La Poudre, c’est vraiment une émission qui change, et qui peut changer les choses. Les femmes interrogées, avec qui Lauren Bastide discute le plus simplement possible, ont toutes des parcours différents, des talents, des professions différentes, mais elles ont toutes le point commun d’être inspirantes. Et dans une époque, une société, où nous sommes souvent en mal de repères, où ce que l’on nous propose manque cruellement de saveur, il est bon de pouvoir écouter (et réécouter) ces histoires de femmes, qui, souvent parties de « rien », ont réussi à atteindre leurs objectifs, tout en gardant des valeurs et des convictions, et qui continuent de vouloir changer les choses, via leur notoriété ou leur art.

Au niveau de la périodicité, retrouvez un nouvel épisode de La Poudre un jeudi sur deux : ici, ou

Vous devriez aimer

4 Commentaire

  • Répondre
    Joëlle | Elle dit 8
    29 janvier 2017 at 21 h 29 min

    Merci pour la découverte, les filles 😉

    • Répondre
      Caroline R.
      3 février 2017 at 10 h 19 min

      Contente que ça puisse te plaire 🙂 Je viens de découvrir une nouvelle émission de podcasts pour les femmes entrepreneures … !

  • Répondre
    Lucie - WorldTravelheart
    26 janvier 2017 at 15 h 53 min

    Ca a l’air super intéressant et fort comme témoignages ! Je vais m’y pencher un peu plus ! Merci pour ce partage !

    • Répondre
      Caroline R.
      5 février 2017 at 14 h 02 min

      Merci Lucie ! N’hésite pas à me dire ce que tu en as pensé quand tu auras le temps d’en écouter quelques uns 🙂 A bientôt

    Laisser un commentaire

    error: Content is protected !!