Cote d'Ivoire

Quand partir en Cote d’Ivoire et autres infos pratiques

quand-partir-en-cote-d'ivoire-marche-adjame

La Côte d’Ivoire, nous n’y pensons pas forcément de suite pour une destination de voyage/vacances, sans objectif précis (famille ou business). Et pourtant ce pays a énormément à offrir. Alors quand partir en Cote d’Ivoire ? Quelles sont les infos pratiques avant d’aller explorer ce pays de l’Afrique de l’Ouest ? Quelles sont sur place les astuces à savoir ?

Quand partir en Cote d’Ivoire ?

La Côte d’Ivoire bénéficie d’un climat tropical. De décembre à mars, vous serez dans la saison sèche, c’est une période sympa pour s’y rendre. Il fait chaud bien sûr mais ce n’est pas insoutenable, ni étouffant (selon moi). Les températures sont stables toute l’année entre 28 et 33 degrés. A savoir que de décembre à février, l’harmattan, vent du Sahara, souffle sur la Côte d’Ivoire laissant donc un ciel chargé de poussières, notamment dans les régions montagneuses du Nord.

Côté décalage horaire sur place ? -1h l’hiver / -2h l’été par rapport à Paris.

quand-partir-en-cote-d'ivoire-assinie-cote-plage

Quelles démarches avant de s’y rendre ?

Deux démarches sont importantes :

Le visa

Vous devez obtenir un visa avant d’entrer dans le pays. Vous pouvez aussi le faire sur place à l’arrivée mais je vous conseille de prendre les devants pour être tranquille et de vous rendre à l’ambassade à Paris. La démarche se fait d’abord en ligne via ce site. D’abord vous reglez le visa en ligne (50 euros), vous recevez par mail un reçu avec un numéro. Ce numéro vous servira ensuite pour faire votre demande de RDV à l’ambassade via ce site. Ensuite vous vous rendrez à l’Ambassade et vous pourrez récupérer votre passeport 48heures après avec le Visa. Celui-ci dure 90 jours.

La santé

Ayez vos vaccins à jour, un petit check chez votre médecin sera bienvenu. La vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire : rendez-vous à l’Institut Pasteur, au plus tard 10 jours avant votre départ. Aujourd’hui ce vaccin se fait une seule fois et est valable à vie ! Sachez que vous en aurez également besoin dans des régions telles que l’Amérique du Sud, donc… Le vaccin coûte 70 euros.

Le traitement anti-palu est bien entendu obligatoire également. Petit tour donc à la pharmacie avant le départ pour y ajouter également répulsif anti-moustique, baume du tigre pour piqures, médicaments pour soigner une tourista au cas où, etc.

Comment se rendre en Côte d’Ivoire ?

Plusieurs compagnies aériennes desservent la Côte d’Ivoire. Air France (toute l’année) & Corsair (durant l’été) sont les deux compagnies proposant des vols directs de la France vers la Côte d’Ivoire. Vous pourrez opter aussi pour des vols avec escale, avec les compagnies comme Royal Air Maroc ou Turkish Airlines. Tout dépendra des tarifs.

Côté tarif des billets ? Optez vraiment pour des billets sur la période sèche ! J’ai payé mon billet aller-retour Paris-Abidjan 480€, en vol direct avec Air France, en Février 2017. Les mêmes billets sont à 1100€ sur la période de l’été (Juillet-Août) ! Et pourtant je n’ai pas pris mes billets longtemps à l’avance (réservés fin décembre 2016). Gardez donc votre argent en évitant la période de l’été.

Une fois sur place ?

  • Quelle est la monnaie ?

La monnaie utilisée est le Franc CFA. 1 euro = 655 francs CFA. Vive les calculs. Vous trouverez des banques partout à Abidjan et Yamoussoukro pour pouvoir retirer de l’argent et pourrez également faire du change facilement. En dehors de ces deux grandes villes, anticipez en ayant sur vous du cash.

Concernant le budget et l’argent, je sais très bien que donner des pourboires n’est pas dans la culture des Français. Pour autant là bas, adaptez-vous et ayez toujours de la petite monnaie sur vous. A chaque service rendu (même petit ou insignifiant pour vous) je vous invite à donner un pourboire. Généralement entre 500 et 1000 francs CFA.

  • Quelle langue parler ?

Très pratique, la langue officielle est le français ! Donc vous serez bien à l’aise. « Bonne Arrivée » est une phrase de bienvenue que vous entendrez souvent, dès que vous arriverez quelque part. Une autre langue pourra vous plaire, le Nouchi, le langage familier parlé par tous les Ivoiriens, sans exception, avec des expressions bien à eux, qui vous feront parfois sourire. Vous finirez par les utiliser vous aussi, vous verrez. De mon côté, je me suis prise au jeu. « Ya Foye » (=tout va bien), « C’est comment », « On dit quoi? » (=comment ça va?), « S’enjailler » (=s’amuser), « ça ment pas » (=c’est de bonne qualité),

A savoir également, les Ivoiriens parlent vite et parfois mangent les mots. N’ayez pas peur de les faire répéter ou de dire clairement que vous n’avez pas compris. Ensuite si vous voulez apprendre la centaine de langues (bété, baoulé, dioula, malinké, gouro, etc…) représentant chaque ethnie, c’est à votre convenance. En 15 jours, je ne me suis pas lancée dans l’apprentissage.

  • Que mange-t-on ? Que boit-on ?

Côté boisson, prenez uniquement l’eau en bouteille fermée, des marques comme Awa. Si vous la voulez fraiche, demandez la « glacée ». Point important, on pourra vous proposer à la vente des petits sachets d’eau qui correspondent à l’équivalent d’un verre d’eau, refusez surtout. En tant qu’européen, nous ne sommes pas habitués à boire cette eau. Donc optez uniquement pour les bouteilles d’eau. Vous trouverez tous types de jus de fruits frais, sodas bien sucrés, et également des bières locales. Testez la Bock et l’Ivoire ! C’est du pur local, ce sont des bières légères. Vous pourrez aussi faire comme certains ivoiriens : bière + sprite, ça adoucit et donne un goût sucré, c’est bon. Vous pouvez aussi tester le bangui, l’alcool de palme local, mais attention à la cuite ;).

Côté gastronomie, vous serez servis. La cuisine ivoirienne est délicieuse ! Il faut aussi le dire, c’est une cuisine grasse, vous allez donc vous régaler tout en prenant du poids 😉 Mais ce sera sans aucun regret. Du poulet sous toutes ses cuissons (braisé, piqué, kedjenou, etc), du poisson braisé, du lapin, etc… Accompagnés avec du riz, alloco (bananes plantains frits), attiéké (semoule de manioc), foutou banane, et des sauces comme sauce graine (noix de palme), sauce claire (tomate), sauce arachide, etc… Cette liste est loin d’être exhaustive. La cuisine ivoirienne est extrêmement variée et savoureuse.

Vous aurez l’occasion de la tester dans les hôtels, comme dans les maquis (=petits restaurants/bars).

Vous pourrez aussi déguster des fruits bien sucrés, il y a l’embarras du choix : banane, ananas, mangue, corossol, orange, noix de coco, pomme, papaye, fruit de la passion, etc…

  • Quels souvenirs acheter ?

Des pagnes !! Les couleurs de leurs tissus sont magnifiques. Retrouvez des idées ici. Des sculptures en bois, du cacao, du café, des chips de bananes (très bon pour l’apéritif), des noix de cajou : la Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial ! Un marché du souvenir se trouve à Treichville (Abidjan). Des dollars ivoiriens… J’ai découvert ce coquillage grâce à Audrey, une amoureuse de la Côte d’Ivoire. Si vous vous rendez à Assinie, en bord de mer, vous y trouverez ces fameux coquillages uniques.

  • Comment communiquer ?

Je vous invite à acheter une puce téléphonique chez un des deux gros opérateurs téléphoniques Orange ou MTN. Cela coûte 1000 francs CFA. Vous les trouverez dans des agences, au sein de l’aéroport ou dans Abidjan. Vous aurez ainsi le réseau 3G durant votre séjour pour pouvoir communiquer plus simplement. Pourquoi je vous conseille cela ? Car cela vous servira aussi pour vous déplacer, avec le GPS.

Comment se déplacer dans le pays ?

Oubliez les transports en commun, vous ne serez jamais sûrs de l’heure à laquelle arrive votre bus. Même les Ivoiriens ont abandonné. Des milliers de taxis sont à votre disposition partout dans Abidjan pour vos déplacements. Préférez les taxis rouges ! Ceux-ci vont partout et sont un peu plus confortables. Vous verrez aussi des taxis jaunes, ils sont moins chers mais ne se déplacent qu’au sein même de leur quartier. Négociez toujours le trajet AVANT de monter dans le taxi.

Les embouteillages vous surprendront à Abidjan… Prenez cela en compte si vous devez aller à l’aéroport aux heures de pointe.

Vous pouvez aussi louer une voiture avec des agences déjà en place comme Avis, Hertz, etc. Je n’ai pas les tarifs cependant. La location de voiture aussi avec chauffeur fonctionne bien. La conduite en Côte d’Ivoire est assez sportive et demande concentration. Les routes autour des grandes villes et grands axes sont très bonnes, il s’agit plutôt de la conduite même des IVoiriens qui se croient parfois sur un circuit et tout seul. Toutefois c’est gérable de conduire; et croyez-moi dans ce cas là vous aurez besoin de votre smartphone et de l’application Google Maps qui est très bien. Entrez l’adresse où vous allez et vous pourrez vous y rendre sans difficulté. Les panneaux indiquant les directions n’étant pas toujours présents.

Et la sécurité dans tout cela ?

Après vous être décidés quand partir en Cote d’Ivoire, vous aurez droit aux questions/remarques de votre entourage « mais attends ça craint là bas non?! »… Alors, je ne vais parler que de mon expérience. A aucun moment, je ne me suis sentie en insécurité. Comme partout dans le monde, vous faites attention à vos affaires, vous fermez votre sac, vous ne le laissez pas trainer partout et quand quelqu’un vous semble bizarre, vous passez votre chemin. Aucune inquiétude dans ce joli pays. Le soir, vous redoublez de vigilance, vous ne vous baladez pas seule et en voiture vous fermez vos portières. Si vous connaissez du monde sur place, c’est bien sûr toujours mieux, vous pourrez ainsi vous déplacer plus en confiance.

Comme partout également vous aurez face à vous des visages ouverts et d’autres plus fermés. A vous aussi de vous adapter. Demandez par exemple la permission avant de faire des portraits photos des gens. Certains vous demanderont une petite pièce, d’autres diront non, c’est comme ça c’est normal, est-ce qu’on vous prend vous en photo durant votre trajet en métro ?

La Côte d’Ivoire est un pays d’Afrique de l’Ouest qui mérite véritablement à être connu. Alors ça y est, vous vous décidez quand partir en Cote d’Ivoire ?

 

Lire également :

Vous devriez aimer

7 Commentaire

  • Répondre
    Mano
    12 juin 2017 at 14 h 27 min

    Bonjour j’ai moi même un blog sur la Côte D’Ivoire et je trouve que l’article valorise vriament mon pays

    • Répondre
      Ornella
      13 juin 2017 at 21 h 49 min

      Merci beaucoup ! C’est très touchant, ça fait plaisir de lire ton commentaire !

  • Répondre
    Lauriane
    11 mars 2017 at 20 h 35 min

    Super ce petit guide ! Quel est l’endroit que tu as préféré ?

  • Répondre
    Sandrine
    28 février 2017 at 12 h 16 min

    C’est mon pays!!!(emoticon yeux en coeur)

    • Répondre
      Ange Talmas
      11 avril 2017 at 10 h 23 min

      Grand-Bassam

  • Répondre
    Jade
    28 février 2017 at 11 h 22 min

    Tu m’as donné envie d’y aller!

    • Répondre
      Ornella
      28 février 2017 at 22 h 29 min

      J’en suis ravie !! 🙂

    Laisser un commentaire

    error: Content is protected !!