Sud de la France

Que faire à Toulon et ses environs : de Sanary à Six-Fours-les-Plages

que faire à toulon ? l'île du petit gaou

Oubliez ce que vous pensez savoir sur Toulon et plongez avec engouement et curiosité dans cet article qui saura vous partager mes coups de cœur et mes bonnes adresses dans le Var ! Je vous dis tout sur que faire à Toulon et dans l’Ouest Var pour redécouvrir le coin. Un grand merci à Visit Var pour ses multiples invitations dans la région, me permettant de l’apprécier pleinement et à l’office du tourisme de l’Ouest Var qui regroupe les communes de La Seyne-sur-Mer, Six-Fours-les-Plages, Saint-Mandrier et Ollioules. A la fin de cet article, vous trouverez également un bonus sur Sanary ! Je précise que les photos ci-dessous ont été prises en octobre et décembre 2017.

visiter le var avec toulon et l'ouest var

La ville de Toulon

Non, Toulon n’est pas que barre d’immeubles et marine nationale ! Facile d’accès depuis Paris (moins de 4h de TGV sans changement), elle saura vous surprendre et sera le parfait point de départ pour visiter le Var et rayonner sur la région ! Découvrez ci-après que faire à Toulon pour apprécier pleinement cette ville en pleine mutation !

redécouvrir toulon et ses environs

Toulon mise sur l’art et la culture

  • Depuis mai 2017, la ville de Toulon a fait beaucoup pour réaménager son centre ancien et lui donner de la vie ! J’ai eu l’occasion de visiter le nouveau quartier autour de la Rue des arts (informations ici), la place de l’équerre, le quartier du port. Si vous aimez les galeries d’art et les concept stores, c’est l’endroit à privilégier !
  • Passez faire un coucou aux Frangines, Lisa et Davia (47 rue de Pomet) dans leur boutique-galerie-atelier (leur page FB). J’ai beaucoup aimé l’ambiance de la Place du globe avec ses concerts live les weekends.
  • Ne loupez pas le Café Brun Noir (page FB), LE coffee shop ultra sympa de Toulon (20 rue de l’équerre) !
  • Enfin, à partir du 1er mars 2018, les commerçants et artistes organisent chaque 1er jeudi du mois un rassemblement « Les jeudis Be Arty » : vernissages, ateliers, concerts, dégustations, afin de prolonger les horaires d’ouverture réguliers, donner de la vie au centre historique de Toulon et connecter les gens entre eux ! L’initiative est top ! Pour ne rien louper de leur programmation, c’est ici !
  • Mordu(e) d’histoire mais pas fan des musées ? Je vous invite à télécharger l’application Archistoire développée par le CAUE et lancée le 15 septembre 2017 (plus d’informations ici). Pensez à le faire quand vous êtes en wifi car elle est lourde, mais après elle fonctionne sans wifi ! Elle vous permet de mêler passé et présent, réalité augmentée et choses réelles, à votre guise. J’ai beaucoup aimé le côté « libre » de ce type de visite, à votre rythme et en lisant / vous renseignant sur ce qui vous intéresse vraiment ! Notre smartphone devient alors notre meilleur ami.
  • Je n’ai pas encore testé mais on m’a conseillé : le piano bar le Petit Chicago à Toulon pour ses soirées musicales jazz / blues / rock.

La plage du Mourillon, un village dans la ville

Et oui, à Toulon il y a une plage (propre !) en pleine ville ! Le quartier du Mourillon (à l’est de la ville) c’est un petit village dans la ville, un rythme plus tranquille, des bâtiments moins hauts et de jolies plages, labellisées « Pavillon bleu ». Les 5 anses sont : Lido, Mistral, Source, Pins et Tabarly.

  • Vous pouvez profiter de la plage au Mourillon pour piquer une tête et vous restaurer, au Lido de Toulon, une excellente adresse sur le sable 😃 (site Internet de l’établissement). Spécialité de poissons et fruits de mer mais les viandes sont excellentes. Le midi, menu déjeuner à 19,50 € (entrée / plat ou plat / dessert) ou un menu à 36 € (entrée / plat / dessert) est également proposé. Aux beaux jours, déjeunez sur la terrasse, face à la mer et au fort ! Mais l’intérieur, très marin, est très chouette aussi. Pensez à réserver !
  • On m’a conseillé le coffee shop Bloemgracht pour son brunch et le brunch de l’hôtel La Corniche également au Mourillon.

Montez sur le Mont Faron pour voir la vie d’en haut !

  • Prenez le téléphérique pour atteindre le sommet du Mont Faron avec une vue imprenable sur la ville de Toulon, la rade, jusqu’aux Sablettes. Cœurs fragiles attention : le plancher de la cabine téléphérique est en verre !! Comptez 7,50 € l’aller-retour et, bon à savoir, pour les habitués il y a un pass illimité à 52 € à l’année (informations ici) ! Le Mont Faron culmine à 584 m d’altitude et vous permettra diverses activités « nature » :  randonnée alpine, GR, VTT, escalade… Le chemin des crêtes a l’air génial et c’est sur ma liste 😃 Enfin, vous pouvez visiter le Mémorial du débarquement de Provence (2nde Guerre Mondiale). Vous aurez une superbe vue à 360 degrés sur Toulon et les environs. C’est avec regret que nous n’avons pas pu suivre la visite guidée par manque de temps (elle dure une grosse heure ; coût : 5 €).

Vous retrouverez plus d’informations touristiques sur Toulon ici.

La Seyne-sur-Mer et Les Sablettes, en pleine métamorphose

  • Depuis le port de Toulon, la traversée en bateau dure 25 min et part à toutes les 15/30 minutes (vous arrivez à Tamaris). Cela permet d’éviter les bouchons et c’est quand même méga stylé « d’aller au bureau » en bateau, pas vrai ? Vous traverserez la grande rade et la petite rade, passerez de part et d’autre des fermes d’élevage de moules et d’huîtres avec leurs petits cabanons qui me rappelaient Le Cap Ferret, et vous arrivez à La Seyne sur Mer, plus précisément sur la corniche de Tamaris, si chère à l’écrivain George Sand. Marchez moins de 10 minutes en direction de la Méditerranée et vous rejoindrez la plage des Sablettes… où j’ai vu un coucher de soleil qui fait partie des plus beaux que j’ai pu voir en Thaïlande ou ailleurs dans le monde… Les Deux Frères (îles), dont la légende est mythique dans la région, y sont pour quelque chose dans ce paysage idyllique. Pour les informations sur la traversée, c’est ici !
  • Passez voir la grande roue inaugurée en juin 2017 au sein du parc Funny Land, au sunset pour une jolie vue sur les deux côtés de la presqu’île. Son point culminant est à 40 mètres ! Ouvert toute l’année.
  • La Seyne-sur-Mer est connue pour sa « rue du graff » : un mini-quartier street art où des fresques murales égaient les façades des bâtiments ! Il se trouve face au parc de la Navale (impasse Nöel Verlaque et impasse Zunino).
  • Pour observer La Seyne-sur-Mer d’en haut et voir son port, montez sur le Pont Levant (en service depuis 2009). C’est gratuit et ouvert toute l’année.
  • Bonne nouvelle : les anciens chantiers navals de La Seyne, et notamment les Ateliers Mécaniques, vont être transformés en un pôle de loisirs avec un multiplexe ! Hâte de voir la redynamisation de ce quartier 🙂

Mes bonnes adresses à La Seyne-sur-Mer

  • Pour vous faire un weekend hors de la ville, je vous recommande l’hôtel Rives d’or que j’ai eu l’occasion de tester en octobre 2017. Le bâtiment est historique puisqu’il s’agit d’une création des années 1960. Le plus difficile a été de rénover cet hôtel en gardant la « coque » et en intégrant des lignes modernes, une vraie notion d’éco-responsabilité et de décrocher le la bel Tourisme & Handicap. En saison, prenez un verre et savourez quelques tapas sur son rooftop vue sur la Baie de Toulon ! Enfin, petite anecdote, les légumes et aromates utilisés pour le bar poussent dans un petit potager cultivé par les employés de l’hôtel 🙂 Site Internet de l’établissement

  • Autre option : l’hôtel Le Cannier, où je n’ai pas eu la chance de séjourner (c’était complet) mais où j’ai dîné ! Le restaurant est excellent et propose une terrasse « les pieds dans le sable », sans vis-à-vis, circulation ou autre !  Vous pourrez y déguster des plats typiques comme la daube de poulpe ou l’aïoli. Tarifs à la carte ou menu 3 plats (39 €). Idéal pour un repas en amoureux au coucher du soleil ! Les chambres donnent toutes sur la mer. Site Internet de l’établissement

  • Pour manger des sushis qui défendent la pêche locale, c’est chez D’Aqui Sushi que ça se passe (site Internet).

Six-Fours-les-Plages, résolument tournée vers la mer

Autour de Toulon, les communes de l’ouest Var (dont La Seyne-sur-Mer et son quartier des Sablettes font partie) ne m’ont pas laissée indifférente. J’ai beaucoup aimé Six-Fours-les-Plages avec son quartier du Brusc. Située à une quinzaine de kilomètres de la préfecture, on lui reproche son manque de centre-ville. Néanmoins, Le Brusc, ce petit village de pêcheurs, m’a totalement séduite.

Mes bonnes adresses à Six-Fours-les-Plages

  • Dormez à la Villa Krilou : Cathy a ouvert cette maison d’hôtes, empreinte d’artistes locaux et totalement tournée vers la mer, en 2012. Une bâtisse contemporaine, les pieds dans l’eau, au sein de laquelle le bleu domine, dans la maison mais aussi à travers les fenêtres ! Ses 4 chambres et son petit déjeuner vue mer sans vis-à-vis (et carrément sur la terrasse aux beaux jours) vous donneront pleine satisfaction ! Il me tarde de revenir 🙂 Comptez 100€ par nuit incluant le petit déjeuner en basse saison et 150 € en haute. Pour réserver, c’est par ici ! N’hésitez pas à dire que vous venez de la part des Exploratrices 🙂

 

  • Dînez à La grange : c’est un jeune couple qui a repris en gérance depuis mars 2017 cette adresse de cuisine française traditionnelle qu’ils revisitent avec audace et créativité. L’accueil et le service sont super ; vous vous sentez « comme à la maison » tout en mangeant des mets préparés avec soin (page Facebook). Nous avons choisi de nous laisser porter par les recommandations du chef et de tout partager ! En entrée, nous avons partagé un mix de : croques truffés, tempuras de légumes de saison (brocolis, céleri, panais) et camembert rôti. Nous avons goûté en palt principal la souris d’agneau marinée dans du vin rouge avec gratin dauphinois à l’huile de truffe, le poisson blanc avec espuma de céleri et quinoa et la pièce de bœuf recouverte de sésame et accompagnée de purée de panais. La gourmandise nous perdra… Les desserts étaient un assortiment de mini gâteaux dont des pasteis de nata revisités (le chef étant d’origine portugaise). Petite particularité : la maison vous offre du rhum arrangé en guise de digestif 🙂

Randonnées et balades

  • Depuis Six Fours (plus précisément la plage de la Coudoulière [coudoul = galet en provençal]), c’est également l’occasion de parcourir le Sentiers du Littoral : si, comme moi, vous aimez marcher entre les arbres et la mer, vous serez servis ! Nous sommes allés jusqu’à Pin Rolland environ. Certains passages sont plus citadins que d’autres mais, globalement, vous longez la Méditerranée ! Une belle façon de visiter le Var !
  • Un coin que j’ai adoré c’est l’île du Gaou. Je me rappelle m’être crue en Bretagne et c’est ce qui m’a encore plus fait aimer le Var… Je ne m’attendais pas à voir une mer déchaînée de la sorte, des falaises abruptes comme cela et une végétation encre différente… Quelle diversité dans les paysages et la flore ! J’ai déjeuné au restaurant La Lagune et je vous le recommande vivement ! Les plats (dont l’aïoli !) sont excellents et le cadre magnifique. Je me croyais à Bali avec tout ce bois, ce blanc et ce turquoise ! Page FB du restaurant.
  • Même si je n’y suis pas encore allée, je ne pouvais pas ne pas mentionner, avec mon nom de famille, l’île des Embiez appartenant à la famille Ricard, dont vous retrouverez la panoplie d’activités .
  • Pour une belle rando (niveau difficile), la crête du Mont Sicié est fabuleuse ; nous avons choisi la version « light » qui consistait à se garer en contrebas du mont pour ne marcher « que » 30 minutes ! La vue est fabuleuse et ce fut mon 2ème coup de cœur pour le Var! Après le côté balnéaire du souvenir des Sablettes, j’étais tombée amoureuse des hauteurs varoises et de sa nature qui s’étend à perte de vue. Pour la version randonnée, cliquez ici !

Ollioules, la Provençale

Le village d’Ollioules, dont le nom vient de l’olive, est connu pour ses artisans, son patrimoine et son château féodal surplombant le quartier médiéval (avec l’église romane Saint Laurent datant du 11ème siècle).

  • Visitez l’église d’Ollioules, classée monument historique.
  • Allez voir le château d’Ollioules (11-15ème siècles) et son jardin des Vintimille en contrebas, ouvert fin 2017
  • Flânez dans les ruelles hébergeant galeries d’art et ateliers d’artistes
  • Visitez le moulin d’Ollioules et son système d’irrigation impressionnant !
  • Observez la vue depuis le Gros-Cerveau, notamment au moment du coucher du soleil. Le nom « Gros-Cerveau » viendrait du provençal Lou Gro Cervo qui signifie « le Grand Cerf ».

Mes bonnes adresses à Ollioules

  • Déjeunez au café Le France : une adresse familiale où il vaut mieux réserver surtout en fin de semaine. Et, le vendredi, c’est aïoli ! Un régal. Cuisine simple et authentique avec une carte courte (page Facebook)
  • Dégustez le nougat de la famille Jonquier : production artisanale et familiale de nougat depuis 1885 (mais la société existe depuis 1837 !). Leur nougat est fait à base de miel, d’amandes (avec pleeeein d’amandes !) et de sucre et ils travaillent un maximum en local (le miel est local ; pour les amandes, ils commencent à pouvoir s’approvisionner en Provence). Aussi bien blanc que noir, c’est un délice !! Et la bonne nouvelle c’est qu’on peut commander sur leur site Internet ! J’ai eu l’occasion de rencontrer Bruno Adet, le père, et ses deux fils, Vincent et Benoît.

Sanary, comme un petit air de vacances

La petite ville de Sanary a des airs de village de vacances… à l’année !! Son marché provençal qui se tient tous les jours au niveau du port (allée Estienne d’Orves) y est pour beaucoup : il attire les habitants des villes alentours qui viennent se sourcer en produits locaux et de saison ! Animation musicale, expositions temporaires, tout est fait pour vous donner une belle image de Sanary. Le matin tôt, ne manquez pas les arrivages frais de poissons 🙂 Vous ne POUVEZ pas quitter le marché sans déguster une cade toute chaude de la Cade à Dédé ! C’est une galette de pois chiche, cuite au feu de bois comme autrefois, et servie à l’apéro (ou à toute heure) avec un peu de poivre ! Une spécialité varoise arrivée à Toulon au 19ème siècle !

Pour une jolie vue sur le port, montez en haut de la tour de Sanary (fermée quand il vente trop). Le dernier étage étant fermé début octobre quand j’y étais, nous avons eu une autorisation exceptionnelle pour monter sur le toit de l’hôtel de La Tour qui a gentiment accepté notre requête 🙂 . Les chanceux qui y séjournent sauront peut-être jouer de leurs charmes !

Quelques adresses qui m’ont été conseillées par des Sudistes (merci les filles !!)

  • Le bistrot Epicé Café : bar à vins, cave à bières, tapas et planches (page Facebook)
  • L’ampoule bleue : concept store de 200 m² axé mode / accessoires / déco (site Internet)
  • La Ptite Fabrik : restaurant de cuisine familiale qui utilise des produits frais et de saison de qualité (page Facebook)

Lire également :

Vous devriez aimer

6 Commentaire

  • Répondre
    Audrey
    26 mars 2018 at 18 h 53 min

    C’est top !!! J’y suis en juin pour quelques jours je suivrais c’est précieux conseil ! 🙂

    • Répondre
      Fanny
      27 mars 2018 at 8 h 01 min

      Top !! Ravie que tu t’en inspires 🙂

  • Répondre
    René
    24 mars 2018 at 19 h 50 min

    Beaux reportage et choix de photos sur la région toulonnaise. Merci. René

    • Répondre
      Fanny
      25 mars 2018 at 16 h 58 min

      Merci beaucoup pour ce commentaire !! Ça me touche 🙂

  • Répondre
    Karine et JLuc
    19 mars 2018 at 22 h 01 min

    Merci pour cet article ! Ça fait du bien !!! nous partageons ce ressenti sur Toulon que nous avions visité en 2015 puis 2017, que de transformations !!!
    Et nous envisageons de nous y installer en 2019…

    • Répondre
      Fanny
      20 mars 2018 at 0 h 11 min

      Mais oui 2017 a été l’année de la mutation de Toulon et ça fait plaisir à voir !

    Laisser un commentaire

    error: Content is protected !!