Nouvelle-Zélande

Road trip en Nouvelle-Zélande : informations pratiques

les-exploratrices-jade-roadtrip-nouvelle-zelande

En route pour le pays des Kiwis*!

Certains prévoient leur voyage longtemps à l’avance, je suis partie à l’aveugle à l’autre bout du monde, avec mon copain. Un voyage prévu 3 mois avant la date de départ, avec un Working Holiday Visa d’un an, sans aucun plan, à part l’auberge de jeunesse pour les premières nuits ! Direction le bout du monde pour un road trip en Nouvelle-Zélande ! Vous découvrirez l’ensemble de notre circuit sur l’île du Nord et l’île du Sud sur le blog.

*Petit nom que se donnent les Néo-Zélandais ! How cute is it ?

les-exploratrices-tongariro-nz

Infos pratiques avant un road trip en Nouvelle-Zélande

Le Visa

Ce visa coûte 200 $ (130 € approximativement). Il faut le réclamer sur le site de l’immigration où vous devez créer un compte, remplir le questionnaire en ligne, et vous recevez un e-mail où on vous invite à retourner sur le site pour voir votre demande et imprimer les détails du visa. Il faut IMPERATIVEMENT conserver ce document durant toute la période de votre Working Holiday. En général, la réponse arrive au bout de 3 jours. Le visa se valide dès l’entrée en Nouvelle-Zélande, pour une durée d’un an, et vous pouvez le prolonger suivant votre travail et votre parcours.

Le billet d’avion

Nous sommes passés par l’agence « Cercle Des Vacances » située sur Paris (site Internet). Nous avons acheté un billet aller pour 700 € /personne avec la compagnie Emirates. Ils vous proposent également de prendre un billet aller-retour en « open ticket », c’est-à-dire que vous pouvez le modifier 3 fois maximum (mais avec des frais). Nous avons préféré ne prendre que l’aller puisque nous ne savions pas quand rentrer ni par où rentrer. La durée du vol est d’environ 30h et le voyage comprend 2 escales en général (vous pouvez choisir vos escales si vous voulez visiter d’autres pays avant).

Infos pratiques sur place

La banque

Nous étions à la banque « ANZ » (une des plus connues en Nouvelle-Zélande ; site Internet). Pour ouvrir un compte c’est très facile, vous avez juste besoin de votre passeport et d’un justificatif de domicile néo-zélandais que l’auberge de jeunesse peut vous faire. Beaucoup plus simple qu’en France. Pour en savoir plus sur les différents type de comptes et de cartes, cliquez ici.

L’IRD number

L’IRD number c’est le numéro qui vous faut pour pouvoir travailler. Il suffit d’aller dans un PostShop (la poste) et remplir des papiers ; en 15 minutes c’est bouclé, mais vous devez attendre de recevoir votre petit numéro (10 jours en général) pour pouvoir commencer à travailler, soit par téléphone soit par courrier.

Mise à jour septembre 2016 : depuis octobre 2015, les démarches ont changé ; il faut notamment avoir un compte bancaire en Nouvelle-Zélande. Toutes les informations sur le site du PVT.

Le commencement de notre road trip et l’achat du van

Nous arrivons en septembre 2015 sur Wellington, la capitale qui se situe dans l’île du Nord. Le décalage horaire est dur (+10h à cette période), nous posons nos bagages dans l’auberge de jeunesse « BASE » (site Internet) très propre et confortable, qui coûte 30$ (18€) par personne et par nuit dans un dortoir de 4 personnes, à cette période. Je trouve ça un peu cher, il vaut mieux faire du « couchsurfing » pour commencer (le site en cliquant ici). Pour avoir des renseignements sur la disponibilité des auberges de jeunesse et leur prix, utilisez un comparateur.

Heureusement nous sommes accueillis par des amis français qui nous aident énormément dans nos démarches et dans nos plans futurs en partageant avec nous leur expérience en Nouvelle-Zélande. Nous hésitons à travailler quelques mois et ensuite partir en road trip, puis finalement, changement de dernière minute, nous achetons un van vide à un Kiwi, et notre ami nous propose de nous l’aménager.

Durant un mois, mon ami et mon copain planchent sur le van, ils en font quelque chose d’extra ! Nous avons un matelas ultra confortable, une petite cuisine avec plein de rangements et un gaz cooker pour cuisiner : la grande classe ! Nous l’avons fait certifier « self-contained » (autonome), c’est-à-dire que nous avons des toilettes chimiques et un robinet pour pouvoir évacuer l’eau grise et du coup avoir accès à tous les campings gratuits des deux Îles. Evidemment, nous ne nous servons pas des toilettes, c’est seulement pour la certification, et c’est très rentable : nous avons payé le tout pour 250 $, et le prix des campings varie de 6 $ à 50 $ la nuit !

Un peu de calculs :

  • Achat van vide : 3000 $ (1800 € à l’époque)
  • Aménagement : 2000 $ (1200 € à l’époque)
  • Total : 5000 $ (3000 €)

Nous sommes ensuite partis de novembre 2015 à mi-février 2016, date à laquelle nous avons trouvé une colocation sur Auckland, vendu le van et cherché un travail !

Nos habitudes pendant ce road trip en Nouvelle-Zélande

  • Chercher une douche pas très chère dans les alentours, tous les 2/3 jours, car ça revient cher : entre 3 $ et 5 $ la douche par personne, soit individuelle soit collective (l’horreuuuuuur) dans les piscines municipales.
  • Chercher une toilette publique un peu cachée pour pouvoir faire la vaisselle de la veille, avec de l’eau froide, et oui c’est déjà un grand luxe ! Un peu pénible quand le riz de la veille a bien collé…
  • Chercher quelque chose à faire

Le logement

A la fin de notre road trip nous voulions à tout prix vivre sur Wellington mais, vu que c’était la rentrée scolaire il n’y a plus de logement disponibles. Nous restons donc sur Auckland de mi-février à juin 2016, où nous habitons dans une maison à Takapuna, la « banlieue » d’Auckland. Nous l’avons trouvée grâce au groupe Facebook « Français en Nouvelle-Zélande » (lien ici). Sinon vous pouvez trouver également sur le site TradeMe. Nous avions 3 colocataires et nous payons 280 $ par semaine à 2. Les logements à Auckland sont plutôt chers…

Le travail

Il vous faut votre IRD number (voir plus haut). Trouver du travail sur Auckland, c’est facile, car c’est une grande ville. Avec mon métier de serveuse je suis avantagée, mais mon petit problème : la langue !

Difficile de trouver du travail quand tu ne comprends pas tout en anglais… Je travaille donc dans plusieurs endroits, une agence d’intérim en restauration qui s’appelle PROVIDORE. Je travaille dans des hôtels différents chaque semaine, dans un restaurant turc sur Takapuna seulement 3 soirs par semaine, et je fais du babysitting. Je suis payée environ 15 $ net de l’heure et, en Nouvelle-Zélande, tu es payé à l’heure et à la semaine. J’ai postulé en ligne pour l’agence, sinon facile de trouver du travail sur les groupes Facebook tels que « Français en Nouvelle-Zélande » ou encore TradeMe.

les-exploratrices-jade-roadtrip-nouvelle-zelande-3

Coût de la vie

Etant donné que les salaires sont plus élevés qu’en France, les loyers aussi forcément, les supermarchés sont plutôt chers, surtout les légumes !! Les forfaits téléphone sont plus chers qu’en France et sont moins rentables… 20$ par mois pour avoir seulement les SMS illimités et quelques data d’Internet…

Niveau d’anglais

L’anglais vient avec le temps si vous êtes débutants comme nous en arrivant. Au début c’est dur de faire tous les papiers sans savoir parler la langue mais au fil du temps on apprend, les gens sont très compréhensifs là-bas, néanmoins leur accent est terrible, rien à voir avec les British !!! Personnellement les clients de mon restaurant sont très patients, quand je ne comprends pas je leur fais savoir et ça passe nickel.

Intégration

Facile de s’intégrer en Nouvelle-Zélande car il y a beaucoup de personne dans le même cas que vous. Dans mon agence d’intérim il n’y a pas un seul Kiwi, seulement des Français, Indiens, Mexicains, etc. Et les Kiwis sont tellement ouverts et accueillants !

Comment sont perçus les Français

Les Français ne sont pas très bien vus. Nous avons une petite réputation de « voleurs » et oui…  car beaucoup se sont fait prendre à voler dans les magasins !

Style de vie de la population

Les Kiwis sont sportifs et très matinaux. Ils courent à 6h du matin et ensuite ils vont au bureau travailler. Ils mangent à 18h/19h le soir et sont très écolos ! Il y a une énorme population asiatique sur Auckland.

What to eat

  • Le meilleur sushi de Nouvelle-Zélande : TJ KATSU, 97 Courtenay Pl, Te Aro, Wellington
  • Le café sympa avec de la bonne food mexicaine : FIDEL’S CAFE, 234 Cuba St, Wellington
  • Les meilleurs burgers de Nouvelle-Zélande : FERGBURGER, 42 Shotover St, Queenstown
  • De la bonne viande Colombienne : EL HUMERO 3/40 Hurstmere Rd, Takapuna, Auckland
  • Un long repas délicieux : CABLE BAY, Waiheke Island, Auckland
  • De la bonne nourriture française : MARCHE FRANCAIS,  262 Thorndon Quay, Wellington

 

Lire également :

 

Vous devriez aimer

8 Commentaire

  • Répondre
    ballerinasandsneakers
    5 septembre 2017 at 6 h 59 min

    Ils sont tres ecolos? Non pas vraiment c’est plutot le contraire… des pesticides de partout, une pollution du au voitures en ville (car peu de transports en commun…)…

    • Répondre
      Jade
      5 septembre 2017 at 13 h 50 min

      Personnellement tous les Wwoofing que j’ai fait et les colocations ils triaient leurs déchets, utilisaient les excréments des animaux pour faire leur potager et certains pour faire chauffer leur maison! Il y a des toilettes sèches partout dans le pays, la pollution je pense que tu fais une généralité c’est seulement à Auckland qui est énormément peuplé! Sinon le reste du pays c’est l’endroit où j’ai le mieux respirer dans ma vie et le pays le plus propre que j’ai vu!

      • Répondre
        Ballerinas and sneakers
        5 septembre 2017 at 22 h 47 min

        Oui dans les woofing et meme à Auckland ils font du tri et on des toilettes seches sur toutes leurs randonnees mais ca ne suffit pas. Leurs sols sont detruits par les pesticides, et la quantite de betail qu’ils ont sur leurs terres. Il parait que la pollution par habitant et plus elevee qu’aux etats unis… c’est difficile de s’en rendre compte car ils ne sont ‘que’ 4,5 millions d’habitants sur tout le pays. J’en ai parle avec des experts environnementaux locaux et ils parlent de catastrophe environnementale… je sais que la promo de la Nouvelle-Zélande en France dit tout le contraire mais c’est faux et moi ca m’a enormement décu. J’aurai vraiment aimé le savoir avant d’arriver c’est pour ca que je commente ici.
        Apres je suis d’accord avec toi sur le fait que le pays est magnifique et que les kiwi sont des gens adorables.

  • Répondre
    Pilou
    16 octobre 2016 at 20 h 27 min

    Merci de tous tes bons conseils !!! Je me sens prêt a partir maintenant !! J’adore le van rouge ! 🙂

    • Répondre
      Jade
      3 décembre 2016 at 14 h 09 min

      De rien, avec plaisir 🙂

  • Répondre
    Jade l'exploratrice
    9 octobre 2016 at 23 h 03 min

    Merci! 🙂 Mais nous sommes malheureusement déjà rentrés depuis le mois de juillet…
    J’ai le même avis pour Auckland, après on voulait un travail assez rapidement et puis on a fait de belles rencontres là-bas malgré tout 🙂

  • Répondre
    Lisa
    9 octobre 2016 at 22 h 17 min

    Je vous souhaite de bien vous amuser ! Perso j’ai détesté Auckland, et le prix des loyers m’a mis sur la paille ! Dommage car le reste du pays est génial.

    • Répondre
      Fanny
      9 octobre 2016 at 23 h 09 min

      Jade vous a répondu 🙂

    Laisser un commentaire

    error: Content is protected !!