Ouest de la France

Partir en weekend à Saint-Malo : itinéraire sur 3 jours

Saint-Malo, ville de corsaires en Ille-et-Vilaine, un département que je traverse pour me rendre en Finistère, mais que je n’ai jamais pris le temps de découvrir.

C’est en rentrant de Martinique que j’ai eu cette idée de weekend à Saint-Malo. La mer et la nature me manquaient déjà, j’avais envie de prendre la route et parcourir cette partie de Bretagne qui m’était presque totalement inconnue.

Située en bord de mer, sur la Côte d’Emeraude, la ville s’étend le long du littoral de la Manche et s’enfonce dans les terres. La Côte d’Émeraude s’étend de la Pointe du Grouin à l’est, jusqu’au Cap Fréhel à l’ouest. Saint-Malo se compose de plusieurs quartiers, comme Intra-Muros (à l’intérieur des remparts qui encerclent la ville), Saint-Servan (et la Cité d’Alet), Paramé (la digue du Sillon et ses villas balnéaires) ou encore Rothéneuf (le GR34, la pointe de la Varde).

Retrouvez toutes les infos pratiques et l’actualité de la Destination Saint-Malo Baie du Mont Saint-Michel ici.

Où séjourner à Saint-Malo ?

Voyager en temps de Covid demande une certaine adaptation. Tous les hôtels n’ont pas rouvert, certains ont un service limité. Je vous en conseillerais donc deux : l’Océania Saint-Malo (qui était complet sur mes dates) ou encore l’Escale Océania, dans lequel j’ai séjourné.

L’Escale Océania Saint-Malo

L’Escale Océania est un hôtel 3*, idéalement situé face à la plage du Sillon. Pensez à demander une chambre vue mer ! Il a été entièrement rénové, le personnel est aux petits soins et il dispose d’un jardin privé dans lequel vous pourrez vous prélasser sur la terrasse exposée plein sud (en mars, je n’ai clairement pas eu cette chance !). Avec les restrictions liées à la crise sanitaire, pas possible de prendre son petit déjeuner dans les salles réservées à cet effet. L’hôtel a donc mis en place un système de réservation de tranche horaire pour se servir au buffet et se restaurer dans sa chambre. Le bar est ouvert toute la journée jusqu’à minuit et ils proposent chaque jour des plateaux-repas. Ils ont également des partenariats avec des restaurants locaux, comme par exemple Le lion d’or.

Tarif : à partir de 62 € la nuitée ; petit déjeuner à 12 € par personne.
Adresse : 76 Chaussée du Sillon, 35400 Saint-Malo. Site Internet

D’autres idées d’hôtels à Saint-Malo

Pour un prochain weekend à Saint-Malo, j’aimerais tester l’hôtel spa 4* Le Nouveau Monde. Son nom me parle (et il arbore une sculpture qui représente un globe terrestre devant l’entrée !), j’aime sa décoration contemporaine et sa localisation, à l’entrée de la plage du Sillon est idéale. Une autre idée, plus premium, serait le Grand Hôtel des Termes, un 5*, pour une parenthèse enchantée en thalassothérapie.

Que visiter le temps d’un weekend à Saint-Malo ?

Jour 1 : la plage du Sillon à Saint-Malo et la Pointe du Grouin

La plage du Sillon à Saint-Malo

Imaginez une longue plage, qui s’étend à perte de vue à marée basse, bordée par des villas toutes plus grandioses les unes que les autres. J’ai aimé m’y promener en fin de journée, avant le couvre-feu, et le matin pour prendre un bol d’air frais. Les nuances de couleurs, les motifs du sable, ne sont jamais pareil. Très représentatif de la plage, les brise-lames en bois de chêne qui protègent la digue de la force des vagues.

Les mouettes chantent. Les coureurs font leur jogging matinal. Je me promène, prends des photos, hume les embruns marins. Ça m’avait manqué. On ne les respire pas comme ça en Méditerranée ou aux Caraïbes. Le ciel est voilé, mais j’ai eu quelques éclaircies d’un bleu laiteux qui m’ont mise en joie. Je me crois en Normandie, sauf que je n’ai aucun repère. Je me laisse guider par mes envies et la sérendipité.

Pour ceux qui aimeraient s’y adonner, c’est aussi l’endroit idéal pour pratiquer le char à voile.

Premier stop : prendre un petit déjeuner. Covid oblige, je le prends à emporter. J’ai repéré un coffee shop à la devanture jaune vif. Tenu par 3 sœurs, Françoise, Annie et Véronique, qui viennent du Finistère nord, non loin de Roscoff, il porte leurs initiales FAVORITE COFFEE… FAV… bien trouvé 🙂

Nous discutons un peu. Je leur dis que je suis venue faire un reportage photos dans la région. Je commande un cappuccino au lait de noisette, un sillon caramel (financier au caramel) et un cookie aux pépites de chocolat et à la fleur de sel. Je me pose devant la mer pour les déguster. 

Adresse : 128 Chaussée du Sillon, 35400 Saint-Malo. Site Internet

Direction la Pointe du Grouin

Puis je prends la voiture, direction Cancale, par la route touristique qui longe la côte.

A 15 min environ, je m’arrête prendre quelques photos des dunes de la plage du Guesclin. En face, sur un îlet, se trouve le fort du Guesclin.

Suggestion : si vous êtes amateurs d’huîtres, pensez à visiter la Ferme Marine à Cancale. Des visites guidées sont disponibles. Toutes les informations sont à retrouver sur leur site Internet

Je continue ma route pour rejoindre la Pointe du Grouin. J’ai rejoint le GR34, le sentier côtier. Malgré le temps couvert, je pouvais deviner les différences de bleus dans la mer. Les criques. L’odeur des épines de sapin. En été ça doit embaumer. Je me dis que je reviendrai aux beaux jours. 

Jour 2 : Dinard, Saint-Servan et la Cité d’Alet, Saint-Suliac

Dinard

Le temps est couvert et pluvieux sur Saint-Malo. Je décide de faire bouger les choses en prenant la route et en traversant l’estuaire de la Rance. J’aurais aussi pu m’y rendre de manière piétonne, en marchant jusqu’au port de Saint-Malo et en prenant une navette qui rejoint les deux côtes en 10 minutes. Le coût de l’aller-retour en navette bateau est de 8€.

Je me suis baladée dans le centre-ville de Dinard et suis tombée par hasard sur une adresse de coffee shop et brunch qui, j’espère, rouvrira post mesures sanitaires. Ça s’appelle La Parenthèse. Leur compte Instagram.

Au départ de la plage de l’écluse, je vous conseille d’explorer les deux parties de la crique : à gauche, la pointe de la Malouine et ses belles villas, notamment la villa des Roches Brunes ; à droite, la pointe du Moulinet, qui offre une vue imprenable sur la baie de Saint-Malo.

Saint-Servan et la Cité d’Alet

Située à l’embouchure de la Rance, la cité d’Alet est un quartier de Saint-Malo que j’ai beaucoup apprécié pour son côté pittoresque et très calme. Marchez jusqu’à la tour Solidor et observez l’horizon, le vol des mouettes. C’est un spot idéal pour une petite méditation.

Saint-Suliac

Je continue encore un peu plus loin, direction Saint-Suliac, profitant de ma chance et d’un soleil merveilleux sur la baie de Saint-Malo.

Saint-Suliac fait partie des plus beaux villages de France. Il est piéton, sauf pour les résidents. Vous devrez donc garer votre voiture dans l’un des parkings extérieurs.  

Vous découvrirez un village aux maisons typiques en pierre, la plupart datant du 17ème siècle. Il se compose d’une rue principale, qui descend tout droit sur le port et de plein de petites rues perpendiculaires, dont certaines sont extrêmement étroites. Les maisons au bord de l’eau sont sublimes et l’atmosphère particulière qui y règne m’ont conquises. Vous pouvez faire comme moi et vous poser sur un banc, face à la mer, avec un bon livre !

Jour 3 : Saint-Malo Intra-Muros et la Baie du Mont Saint-Michel

Saint-Malo Intra-Muros

C’est déjà le dernier jour de mon séjour. Je commençais à prendre mes marques… Tant pis, je reviendrai ! Je file visiter Saint-Malo intra-muros, découvrir ses commerces et ses rues piétonnes à l’abri des remparts, d’autant plus qu’une de nos lectrices m’a partagé une très bonne adresse pour manger crêpes et gaufres : la Maison Hector.

2 adresses à Saint-Malo : 1 rue Saint-Vincent (boulangerie) et 9 rue Porcon de la Barbinais (gaufrerie). Site Internet

La Baie du Mont Saint-Michel

La route entre Saint-Malo et Paris me faisait passer par le Mont Saint-Michel alors j’ai décidé de m’y arrêter et me replonger dans mes souvenirs d’enfance ! J’ai été subjuguée par la beauté de cette merveille de la nature, qui choisit d’être reliée au continent par la terre ou la mer… Magique !

De très grands parkings sont à votre disposition à l’entrée du site. Tarif unique pour 24h (9,80 € en basse saison – 14,90 € en haute saison) et après vous pouvez vous rendre à pied ou en navette bus sur le site. Toutes les informations sur le Mont Saint-Michel sont ici !


Vous avez envie de découvrir d’autres coins de Bretagne ? C’est par ici :

Vous devriez aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!