Colombie

Colombie : quand partir, comment se déplacer, etc.

quand partir en colombie et bogota

Quand partir en Colombie ? Comment se déplacer sur place ? …

Quels souvenirs ramener ? Quoi manger / boire ? etc… Autant  de questions que vous vous posez sans doute sur ce magnifique pays. Mais avant de vous décider quand partir en Colombie, votre entourage vous fait déjà douter sur le choix de votre destination ? Fiez vous à votre instinct, lisez nos conseils pratiques et prenez vos billets d’avion !

1. La Colombie, un pays bien loin des clichés !

La Colombie est très loin de l’image que, nous européens, nous pouvons nous en faire ! Croyez-nous, la Colombie est un pays fabuleux, très bien développé. Nous n’avons subi/vu, ni ressenti aucun danger en Colombie ! Et nous avons pas mal parcouru le pays. Vous n’aurez aucune difficulté à voyager seule, entre femmes, ou même en famille. Les colombiens sont charmeurs, ils vous dragueront surement un peu mais ils n’insistent pas. Un échange de sourires suffit.

Comme partout, nous vous invitons à faire attention à vous et à vos affaires. De la même manière quand vous vous baladez à Paris et prenez le métro. C’est du bon sens. Nous avons néanmoins appliqué LA règle en Amérique Latine : pas de bijoux. Mais nous avions constamment nos iPhones et appareils photos dans la main, et aucun souci. La crainte peut être réelle sur quelques quartiers défavorisés (plutôt à Bogota) mais pas sur tout le pays. Suivez votre instinct, ne faites pas confiance au premier venu et ne laissez pas vos affaires sans surveillance. Ce sont des conseils qui s’appliquent dans le monde entier non ?!

Une expression colombienne résume parfaitement le comportement à adopter : « no dar papaya » : ne cherchez pas les problèmes.

La drogue ? A aucun moment nous en avons entendu parler. Nous n’avons jamais eu peur pour nous et pourtant nous avons pris des transports collectifs locaux où nous étions les seules touristes, repérables à des kms.

colombie-guatape-el-penol-vue

Vue depuis El Penol, Guatapé, région Medellin

2. Quand partir en Colombie ?

Etant proche de l’équateur, la question de « quand partir en colombie » ne se pose finalement pas beaucoup. Ce pays profite de jolies températures, toutes les saisons sont donc totalement envisageables pour s’y rendre. La variation de température et du climat va dépendre surtout de l’altitude. Vous pouvez donc vous y rendre toute l’année. Sur la côte Caraïbe, il y fait très chaud et humide. Pour un joli climat tempéré, optez pour la région de Medellin.

Depuis Paris, une seule possibilité en vol direct : Air France et avec une arrivée à Bogota uniquement. Pour nous, ce fut AF : Paris – Caracas (Venezuela), puis Caracas – Bogota sur Avianca. Cette compagnie aérienne colombienne est parfaite : avions récents, personnel aux petits soins, boissons et service de restauration offerts même pour des vols de 2h. Depuis l’Espagne, ils proposent plusieurs vols directs sur différentes villes. Au retour, nous avons fait Bogota-Paris via Amsterdam, avec KLM. Mais vous pourriez tout à fait envisager de repartir d’une autre ville. Les vols transatlantiques sont coûteux. Comptez à minima 800€ et plus vraisemblablement autour de 1100-1300€.

Décalage horaire : -6h (heure d’hiver) ou -7h (heure d’été) avec Paris.

Formalités d’entrée sur le territoire : pour un séjour de moins de 90 jours, les ressortissants français n’ont pas besoin de visa. Votre passeport doit être valide 6 mois après votre date de retour (classique !). Depuis mi-2015, la Colombie a signé avec la France un accord pour favoriser le tourisme des moins de 30 ans. Vous pouvez partir en Working Holiday Visa (PVT) en Colombie pour une durée d’un an, vous permettant de travailler sur place afin de financer votre voyage ! Plus d’infos sur le lien suivant.

3. Une fois sur place ?

La monnaie : La monnaie locale est le peso colombien, souvent écrit « $ », à ne pas confondre avec le dollar US. 1000 pesos (COP) font environ 30 centimes d’euros Autant vous dire que vous êtes facilement millionnaire dans ce pays… en monnaie locale !

Côté santé : Aucune vaccination particulière n’est requise si vous restez dans les zones touristiques. Par contre, si vous prévoyez un séjour en Amazonie, le traitement anti-paludisme et la vaccination contre la fièvre jaune sont de rigueur. Voir avec l’Institut Pasteur en France.

Courant électrique : le pays est équipé de prises de courant comme aux Etats-Unis (2 fiches plates parallèles), avec un courant de 110 V (vos appareils électriques vont fonctionner au ralenti !). Pensez à un adaptateur ! Si vous avez un smartphone, facilitez-vous la vie, achetez une batterie externe avant de partir.

4. Comment voyager (sereinement) dans le pays ?

Tout dépend de votre budget et de la durée de votre séjour ! Si vous avez peu de temps (comme nous 2 semaines):

Pour les longs déplacements :

Utilisez les liaisons aériennes entre les principales villes de votre circuit. 2 compagnies se partagent le réseau : Avianca et Latam. Nous vous recommandons Avianca. Comptez 90 à 110 € par vol, avec 2 bagages en soute de 23 kg. Les aéroports sont équipés du wifi gratuit.

> Conseil pratique : réservez votre transfert aéroport-hôtel en amont auprès de votre hôtel. Vous éviterez du stress et de l’énervement d’avoir payé votre course 2 fois plus cher que le tarif normal ! En général ça coûte à peine 5.000 COP de plus qu’une course en taxi (sans arnaque).

Pour de petits déplacements (moins de 4h de route) :

Prenez les bus qui sont plus économiques. Le réseau dans le pays est bien maillé et les compagnies bien organisées. Ne soyez toutefois pas pressés : bon nombre de petites compagnies ne veulent pas rouler à vide et donc cherchent à tout prix à remplir le bus. Sur des aller-retours journée, achetez directement votre billet retour dès votre arrivée. Les places sont numérotées, il y a de l’air conditionné ou ventilation. Les bagages vont en soute. Pas de problème nous concernant.

> Conseil pratique : pensez que ces bus ne rentrent pas dans les villes mais s’arrêtent en périphérie, dans les terminaux de bus. En fonction de la ville, la course en taxi complémentaire est plus ou moins importante (de 5.000 à 25.000 COP).

Nous vous recommandons 3 compagnies :

  • EXPRESO BRASILIA qui opère dans tout le pays. Vous pouvez réserver sans crainte : gros bus, bagages en soute étiquetés pour éviter les vols, wifi à bord et écrans vidéo pour les longues liaisons. Leur site Internet ici.
  • TRANSPORTES GONZALEZ  : cliquez ici
  • MARSOL TRANSPORTES : cliquez là

Prenez toujours les renseignements auprès de votre hôtel, qui pourra vous organiser un « puerta a puerta » : transfert de votre hôtel à votre autre hôtel. Assurez-vous au préalable que l’adresse de destination est bien desservie, surtout si, comme nous, vous avez 2 grosses valises.

Au sein des villes :

Si vous maîtrisez parfaitement l’espagnol, vous pouvez toujours tenter de faire des trajets en bus local (très économique). Nous vous recommandons de vous déplacer en taxi (de couleur jaune) : le compteur indique 2.700 COP (EDIT : 3000 COP depuis Septembre 2016) et augmente avec le temps/kilométrage. 1/4 d’h de taxi à Bogota vous coûtera 10.000 COP et c’est bien plus sûr, surtout la nuit.

Nous avons lu partout de ne pas héler les taxis dans la rue. Voici notre avis : dans les grandes métropoles, demandez au restaurant/bar où vous pouvez trouver une borne de taxis. Mais dans les villes des côtes Caraïbe, ne cherchez ni « meter » (compteur), ni station taxi. Pas d’autre choix que de les héler dans la rue et tout se passe bien. Ils sont parfaitement reconnaissables : de petites voitures jaunes. Le prix de la course se négocie toujours AVANT pour éviter les mauvaises surprises. Le mieux est toujours de faire appeler le taxi par votre hôtel qui s’assure ainsi du prix et de la destination pour vous.

Enfin, une solution plus coûteuse (mais permettant d’être adaptable à 100%) est de louer les services d’un chauffeur. Si cette option vous intéresse, nous pourrons vous communiquer les coordonnées d’une société de transport à Bogota avec des chauffeurs parlant anglais ainsi que d’un précieux contact basé à Medellin !

quand partir en colombie et explorer medellin

Pueblito Paisa, Medellin

5. Qu’est ce qu’on mange en Colombie ?

On mange très bien en Colombie. Vous ne mourrez pas de faim, ça c’est sur. Partout on vous proposera de quoi gouter aux spécialités du pays (même dans les bus). Au quotidien, c’est un peu le paradoxe de l’alimentation. Les colombiens oscillent entre une alimentation riche et grasse et des produits healthy.

Vous trouverez beaucoup d’aliments riches et frits, comme les patacones (bananes plantain écrasées et frites), pan y queso (pains fourrés au fromage), empanadas (chaussons frits fourrés), arepas (galettes à base de farine de mais) qui peuvent être fourrées avec de la viande, des oeufs, etc.

Le plat typique local de la région de Medellin est la bandeja paisa : une assiette remplie de riz, viande, haricots rouges, avocat, banane plantain et une petite salade pour alléger. Si vous allez au Nord sur la cote Caraïbe Colombienne, vous pourrez manger beaucoup de poissons et de fruits de mer, cevichés, riz coco

Vous trouverez aussi beaucoup de produits plus « sains ». Les colombiens mangent énormément de muesli avec du yaourt ou du lait, beaucoup de fruits et des aliments bio.

Côté liquide, la boisson locale est le guarapo : jus glacé à partir de la canne à sucre avec du citron, un délice ! Les colombiens boivent aussi de la limonade de coco, qui pour nous est bien trop sucrée et sans intérêt. L’alcool du pays est l’Aguardiente, une sorte de pastis colombien. Les bières locales sont excellentes : Club Colombia, Bogota Beer Company et Aguila. Le café forcément est aussi à tester : el tinto.

Dans tous les cas, les parts sont copieuses. Nous nous sommes toujours partagé une entrée, un plat ou un dessert.

Nous ne sommes pas fans des chaines alimentaires, et ne les recommandons jamais sur le blog. Cependant quelques chaines valent vraiment le coup en Colombie:

  • El Corral, il s’agit de leur McDo mais en bien bien meilleur.
  • Juan Valdez, c’est leur Starbucks. Testez le, vraiment ça vaut le coup.
  • Crepes & Waffles, testez leurs glaces elles sont délicieuses. Cette adresse nous manque déjà !

 

6. Est-il nécessaire de parler espagnol ?

Oui, quand même. Certaines personnes parlent très bien anglais, mais la langue à connaitre à minima est l’espagnol. Dès que vous quittez les grandes villes, l’anglais se fait rare. Prenez donc quelques cours ou aidez vous d’une application. J’aurai (Ornella) été malheureuse sans Fanny qui le parle couramment. Oui enfin je (Fanny) trouve qu’ils parlent super vite et ont des expressions propres à eux comme « carro » et pas « coche » ou « que hubo pues » à Medellin (paisa paisa !), mais c’est pratique de pouvoir entamer des conversations.

7. L’importance de la famille

La famille est extrêmement importante pour les Colombiens ! Vous comprendrez vite pourquoi on les voit toujours à 12 dans les restaurants; avec les grands-parents dans les endroits touristiques; avec un bébé dans un bar bien animé. Leur vie gravite autour la famille et c’est tellement précieux que nous vous invitons à faire de même ! Vous pourrez donc sans problème voyager avec vos enfants, en Colombie. L’enfant est roi et ils seront toujours aux petits soins. En fonction de leur âge, privilégiez les chauffeurs privés ou les bus (les taxis ont une conduite sportive !).

8. Le culte du corps

Nous n’expliquons toujours pas comment les Colombiennes arrivent à avoir de si belles formes si jeunes avec un ventre totalement plat. Notre théorie est l’alimentation mais bon… Et l’autre théorie (la plus logique) est celle des implants. C’est commun, classique et normal dans ce pays de se faire refaire les seins ET les fesses. Au moins comme ça, de chaque côté vous êtes équilibrées ahahahah

Les Colombiennes sont très coquettes, elles prennent énormément soin d’elles. Vous trouverez tout sur place si vous voulez faire le plein de produits de beauté. Ne vous encombrez pas au départ avec tous vos produits.

9. Quels souvenirs ramener ?

Vous pourrez trouver de jolies pierres précieuses : des émeraudes (la Colombie est le premier producteur mondial). Vous les trouverez plus facilement à Bogota, un marché y est dédié. Ne les achetez pas dans la rue bien sur. Vous pourrez également ramener de l’artisanat : des instruments de musiques; des mochillas : des sacs agrémentés de tissage de toute les couleurs (notre coup de coeur du séjour ! Ils sont vraiment formidables); des ruanas : les ponchos; et des hamacs.

quand partir en colombie et trouver un mochila à carthagène

 

Petite vidéo le making off de quand partir en colombie et comment s’y déplacer 🙂

Maintenant que vous savez quand partir en Colombie, comment s’y déplacer, etc… et que vous êtes rassurés…

Lire également :

Vous devriez aimer

10 Commentaire

  • Répondre
    BELLAICHE
    22 juillet 2017 at 23 h 29 min

    Bonjour les filles ! Merci beaucoup pour cet article !!! Nous partons le 7 août avec mon mari et nos 3 enfants (5, 3 et 1 an ) et je n’avais pas d’appréhension, mais votre article à fini de me convaincre qu’on va kiffer notre race en Colombie !!! Supers conseils, article concis et complet ! Merci encore 😉

    • Répondre
      Fanny
      23 juillet 2017 at 11 h 36 min

      Merci à toi pour ton commentaire et bon voyage en Colombie !!!!

  • Répondre
    roxane
    20 juillet 2017 at 22 h 21 min

    Bonjour ! Je pars dimanche pour 3 semaines, je serai avec mon amie qui est de Cali. J’hésitais à prendre mon appareil photo qui est un reflex, qu’en pensez-vous ? Merci 🙂
    Et bravo pour l’article !

    • Répondre
      Fanny
      20 juillet 2017 at 22 h 56 min

      Prends-le sans hésiter !!! On sortait les iPhones et les appareils photos nous ! Après, on ne connait pas Cali, mais prends-le, même si tu ne l’emmènes pas tous les jours avec toi (ça dépendra de ton programme et tes activités). Bon voyage !! On t’envie beaucoup là 🙂

  • Répondre
    Charlotte
    28 avril 2017 at 12 h 46 min

    Top les conseils 🙂 je pars en août durant un mois en Colombie avec mon copain et on se demande si on doit réserver les billets d’avions pour les trajets à l’intérieur du pays ou si c’est tout à fait possible de les acheter sur place le jour même? et niveau prix il y a une grosse différence vous pensez?
    Merci pour votre réponse les filles 🙂

    • Répondre
      Fanny
      28 avril 2017 at 20 h 03 min

      Merci pour ton commentaire ! Honnêtement août c’est assez chargé donc mieux vaut booker en avance. C’est de nos jours assez rare d’avoir un billet d’avion qui baisse :/
      En tout cas génial ce roadtrip !

  • Répondre
    Marianne Cohen
    15 avril 2017 at 8 h 43 min

    Top article ! je pars dans en mai 3 semaines et je vais m inspirer de votre itineraire + palomino !
    Merci 🙂
    Marianne

    • Répondre
      Fanny
      16 avril 2017 at 11 h 02 min

      Génial Marianne ! On t’envie là on aimerait trop repartir ! Emmène-nous avec nous 🙂 Et oui Palomino tu ne regretteras pas ! On n’avait pas eu le temps de faire, mais on y retournera !

  • Répondre
    Pauline
    22 septembre 2016 at 19 h 33 min

    Super article, très complet, bravo les filles!!
    Si je peux me permettre quelques petits ajouts 🙂 La prise en charge du taxi est passée de 2700 à 3000 pesos depuis que vous êtes parties, et moi je les hêle tout le temps dans la rue, même à Medellin. Je n’ai jamais eu de problème. Par mesure de précaution, on peut noter le numéro d’immatriculation qui est présent partout dans l’habitacle. Sinon, Uber fonctionne aussi très bien dans les grandes villes, ce qui est pratique pour ceux qui ne parlent pas espagnol.
    Sinon, c’est guarapo et pas guatapo, et « que hubo pues », peut-être étiez vous troublées par les effets de l’aguardiente au moment d’entendre ces mots hahaha
    Trop déçue que vous n’ayez pas aimé la limonada de coco! Il faudra que vous reveniez à Múcura rien que pour goûter la vraie 😉

    • Répondre
      Ornella
      23 septembre 2016 at 10 h 59 min

      ahahahah merci pour ces compléments d’infos ! 😉
      On va modifier dans l’article 😉 Et ouiiiiii on a déjà hâte de revenir en Colombie !! En attendant on se voit bientôt pour ton passage à Paris !

    Laisser un commentaire

    error: Content is protected !!