Inde Voyager Seule

Voyager seule en Inde du Sud : Madurai, Bangalore et le Kerala

voyager seule en inde du sud et rencontrer des animaux

L’été avant d’entrer à la fac, à 18 ans, j’ai décidé de voyager seule en Inde du Sud, en faisant un mois de bénévolat dans un orphelinat à Madurai. Si je passais mes semaines à l’orphelinat, je profitais de mes week-ends pour visiter les alentours. Ce voyage a été bouleversant, tiraillé entre désillusion et émerveillement, tristesse et bonheur, solitude et convivialité. Voici donc un retour sur mon expérience en Inde du Sud, pays aux mille couleurs.

Que faire à Madurai ?

En dehors de mes horaires de travail j’ai eu le temps de découvrir Madurai, une des plus grandes villes du Tamil Nadu.

Le temple Minakshi et ses alentours

Madurai est une ville très vivante qui grouille de monde mais, au milieu de cette effervescence, se trouve le temple Minakshi. Très beau en lui-même (mais photo interdite), on a la chance d’y rencontrer l’éléphant dont c’est la demeure. Il est sorti une fois par an à l’occasion du festival du temple, célébration colorée et musicale, qui a lieu fin mai. Le quartier du temple reste tout le long de l’année un endroit vivant où pèlerins, marchands et personnels religieux déambulent, donnant lieu à un festival de couleurs permanent.

Le Taylor market

Si on s’éloigne un peu, mais non loin de là, on trouve le Taylor market. Marché en pierre, c’est l’endroit où travaillent les tailleurs. On admire autant les colonnes de pierres taillées que les merveilles qu’elles abritent. Tout comme les souks, on aime l’ambiance, les commerces et les négociations animées ! On peut s’y faire faire des tenues sur mesure, trouver de très beaux souvenirs comme de jolies petites statues ou encore des Kâma-Sûtra cachés (Frise à dérouler où des images des divinités s’ouvrent pour dévoiler leurs secrets !). C’est un endroit où il fait bon de juste se promener même si l’on ne souhaite rien acheter.

voyager seule en inde du sud à madurai

Un village dans la ville

Éloigné de toutes cette effervescence (circulation, pollution, foule), se cache un village dans la ville. Tous les jours, en allant de l’orphelinat à ma famille d’accueil, je retrouvais une ambiance plus conviviale. Les routes y sont en terre, les vaches et les chèvres au milieu, les artisans travaillent dehors tout comme les femmes cuisinent sur le seuil de leur maison. Il est juste agréable de s’y balader et de faire de jolies rencontres.

Se faire des copains, et jouer au cricket

Véritable sport national en Inde, essayez d’apprendre à jouer au cricket ! Vous serez sans doute bien meilleurs que moi, et c’est dans tous les cas un très bon moment !

voyager seule en inde du sud et jouer au cricket

Aux alentours de Madurai

Certains connaissent peut-être déjà mon amour pour les trains, mais ma passion s’étend jusqu’aux cars. Plus c’est déglingué, plus les routes sont mauvaises, moins il y a de touristes, mieux c’est ! J’ai donc pu parcourir les routes indiennes, développant mon amour pour les moyens de transports low cost.

Bangalore

Pour me rendre à ma première escapade, j’ai pris le train de nuit. Expérience géniale. Le train est vraiment un lieu idéal pour avoir un bon aperçu de la culture d’un pays. Entre ceux qui ronflent et ceux qui dorment sur leur fusil, j’ai passé une bonne nuit !

En seulement deux jours, on privilégie la promenade aux visites afin de pouvoir s’imprégner de l‘ambiance. Le parc de Bangalore est un véritable havre de verdure très agréable au milieu du tourbillon habituel des villes indiennes.

Les rues indiennes sont toujours riches en surprises. Le marché de Bangalore vaut d’ailleurs vraiment le détour : étales de fruits et légumes, vaches sacrées et dentiste de rue (j’ai eu de la chance d’en voir car ils sont en voie d’interdiction !). On en prend plein les yeux !

Et pour finir le week-end en beauté, impossible de ne pas se rendre à Mysore pour y visiter son palais. Si l’intérieur est kitsch à en donner mal à a tête, à la tombée de la nuit, quand les lumières s’allument, le spectacle est éblouissant !

voyager seule en inde du sud et aller au palais de mysore

Les routes du Kerala : Periyar et Munnar

  • Periyar

Pour se rendre au Kerala en bus, il faut compter environ 6 heures dans chaque sens depuis Madurai. Si ça peut sembler long, c’est en fait un moment très agréable où on a le plaisir de traverser les routes de campagnes indiennes. Alors on met du Bollywood dans ses oreilles histoire d’être dans l’ambiance et on admire le paysage qui défile.

Pour les amateurs d’animaux, Periyar est une destination intéressante quoique très touristique. On peut y faire une excursion en bateau, laver des éléphants (à privilégier à des balades à dos d’éléphants car ces derniers sont mal traités) et rencontrer beaucoup beaucoup de singes ! Un petit air de jungle !

  • Munnar : la vallée des thés

Mon coup de cœur : Munnar. Dans les hauteurs du Kerala se cache la vallée des thés. On peut donc visiter les plantations de thé et de cardamone et finir la visite par une dégustation de thé. Personnellement, je n’en ai jamais bu de meilleur que celui-là.

Le temple est également à voir. Sur les hauteurs de la ville, il irradie de ses couleurs. Un très bel endroit.

Mes conseils pour un voyage réussi en Inde du Sud

Pour les femmes voyageant seules

Je sais que beaucoup de femmes hésitent à partir en Inde et encore plus seule. Il est vrai que ce n’est pas la destination la plus facile mais elle n’en reste pas moins très belle. Je reste persuadée qu’il ne faut pas s’arrêter aux discours péjoratifs tenus sur l’Inde sans non plus minimiser les risques !

  • Respecter les mœurs et les coutumes locales : ne pas fumer en public dans les régions les plus traditionnelles, ne rien porter de moulant où de décolleté (en profiter pour porter l’habit traditionnel bien plus adapté à la norme et à la chaleur locale !), bien se tenir (si on vous demande de vous asseoir par terre, ne repliez pas vos jambes contre vous ce qui expose trop vos cuisses mais mettez-vous en tailleur).
  • Les rencontres ne manquent pas, alors évitez de sortir seule la nuit tombée.
  • Ecouter les conseils des locaux.
  • Faites confiances en la solidarité féminine internationale ! Les femmes m’ont toujours aidée où que je sois dans le monde.
  • Comme premier voyage seule, partir en tant que volontaire est une bonne initiation. Vous êtes introduit au pays doucement grâce à l’organisme et le fait de travailler facilite les rencontres (qui viennent dans tous les cas de toutes manières).

Pour tout le monde

  • Prenez le temps de voyager en bus et en train.
  • Mangez dans les bouis-bouis (seulement végétariens).
  • Allez au cinéma ! Si ce n’est pour les films, au moins pour l’ambiance

Voyager seule en Inde du Sud : bilan

L’Inde est un pays difficile qui n’en reste pas moins merveilleux. Je ne peux que le conseiller tant l’expérience qu’il occasionne est unique. Je recommande à toutes et à tous de découvrir le pays des vaches, des éléphants et de Shah Rukh Khan.

lire mes conseils avant de voyager seule en inde du sud

Lire également :

Vous devriez aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!