Grossesse/Maternité Voyager en Famille

10 fausses idées sur la grossesse

les-exploratrices-ornella-grossesse-fausses-idees-sur-la-grossesse

La grossesse aussi est un voyage ! Un sacré voyage même… pas besoin d’aller très loin pour aller à la rencontre de soi-même, voire même d’un nouveau « soi », dans ce cas précis. Parce que, oui, on se découvre aussi avec une grossesse ! On prend conscience de choses importantes qui pouvaient nous sembler sans intérêt ou inexistantes ; certaines, à l’inverse, deviennent sans intérêt alors qu’elles prenaient jusque là beaucoup de place… et puis on conforte d’autres éléments de nos vies (nos envies, limites, rêves, etc…).

C’est donc un tout nouveau voyage. Un voyage où l’esprit, le corps et la façon de voir le monde changent !

Une grossesse, ce n’est ni plus ni moins qu’une expérience de vie que beaucoup de femmes vivent un jour. Mais avant de me lancer dans la volonté de vivre cette expérience, il m’en a fallu du temps… Car j’avais aussi des idées à la c** sur ces 9 mois…

Parlons donc de ces 10 fausses idées sur la grossesse que l’on a quand on n’est pas prête ! Les idées que l’on se fait sur le sujet tant que l’on ne l’a pas vécu. Peut-être que cela parlera à certaines et même certains. Avant de les énoncer, bien sur, pas de jugements hâtifs, il s’agit de ma fenêtre personnelle.

1/ Toutes des comédiennes

FAUX. Entièrement faux. Et oui… désolé Mesdames, avant, je vous jugeais… j’ai souvent pensé que les femmes enceintes en rajoutaient des caisses, que ce n’était pas si fatiguant, pas si compliqué, etc.

Nausées ou pas, la fatigue est bien là. Elle vient même d’une autre galaxie ! C’est un vrai job qui te pompe énormément d’énergie et ça, dès le départ, avec ton ventre plat. D’ailleurs, je pensais qu’être essoufflée enceinte n’arrivait qu’en mode grosse baleine… Mais dans mon cas, mon locataire était minuscule et j’étais déjà extrêmement essoufflée. Alors, le ventre ne se voit pas, rien ne laisse à croire, pour les autres comme pour toi d’ailleurs, que tu puisse galérer à marcher vite ou même normalement. Et pourtant, tu dois déjà ralentir la cadence. Les efforts à fournir sont différents.

2/ Les gens sont bienveillants dans les transports

Alors là… Archi faux de chez faux ! C’est chacun sa m****, chacun pour soi, surtout dans les transports parisiens. Enceinte, les gens te regardent et restent assis. Donc, on peut le crier haut et fort : les transports (en région parisienne en tout cas) sont totalement incompatibles avec les femmes enceintes. Du coup, on te dit, “mais demandes à t’assoir”, oui enfin, par principe, rien que le fait de devoir demander, je trouve ça hallucinant. Alors c’est à coup de bataille de regards, jusqu’à ce que tu en es ta claque et que tu dises à ces messieurs de bouger leurs fesses. Malheureusement ce sont souvent des femmes qui sont passées par là, qui se lèvent, et qui, en un regard, te disent « je sais, j’ai connu ça aussi, je compatis ». Et forcément, tu te mets à penser aux personnes âgées, aux familles avec poussettes, aux personnes handicapées, etc. Les transports, c’est vraiment un autre monde, et bien loin d’être un monde meilleur.

3/ L’entourage est à l’écoute 

Vrai et Faux. Exit la personne avec qui tu vis ou la famille très très proche ici. Ca, c’est un autre sujet et d’ailleurs dans mon cas, j’ai le parfait équilibre. Je parle de l’entourage dans sa globalité : famille plus large, amis proches ou moins proches, copains, potes, collègues, etc. Ici, 3 camps se dessinent parfaitement :

  • Les angoissés : ceux qui ont tendance à penser que la grossesse est (presque) une maladie, qu’il faut faire absolument attention à tout, à toi, au bébé, que même porter un sac à dos, c’est limite trop.
  • Les détachés : Ceux qui n’en ont rien à faire. Ce n’est pas leur problème (et c’est vrai). Tu sens bien qu’ils ont peur que tu les ennuies avec tes histoires, alors ils ne posent pas de question sur comment tu vas (même de manière plus globale), avec une forme de gêne qui s’installe car ils n’ont pas envie que la conversation tourne autour de ton ventre. Je faisais partie de ces gens là avant, clairement. Mea Culpa !
  • Les conseilleurs : ceux qui projettent leurs propres attentes, envies, qui te disent ce que tu vas ressentir, vivre… Mais si si, tu verras, tu comprendras plus tard, etc… tout le monde y va de son avis. Ils te prédisent même le sexe de ton enfant, bien avant que ton échographiste lui-même te le dise.

Alors, disons que pour l’écoute, dans ces 3 cas, on repassera… Les personnes, comme souvent finalement, grossesse ou pas, qui sont sans jugement, à l’écoute; et qui sont ton épaule et ton soleil à la fois, sont assez rares. Tu les comptes sur les doigts d’une main et tu es ravie de les avoir.

4/ La grossesse, ça se vit solo

Faux. Alors, sans doute que l’esprit se concentre aussi la dessus donc on fait plus attention, mais on a rapidement l’impression d’être entourée d’un coup de femmes dans le même « cas ». Forcément on passe plus de temps à discuter avec ses copines/amies enceintes qui le sont en même temps ! Lien de cause à effet ? J’en sais rien, j’ai pas suivi les études américaines sur le sujet:) mais il parait qu’à force de trainer avec les mêmes femmes, les règles finissent par se déclencher en même temps. Apparemment il en va de même pour les bébés ! En tout cas, dans mon cas, ça se reproduit à vive allure autour de moi.

Si vous vous sentez solo ou même si bien entourée mais que vous souhaitez échanger avec une personne qui fait preuve d’écoute active et de bienveillance, je vous invite à contacter Kristelle, Doula, qui peut vous accompagner pour vivre une maternité douce, sereine et heureuse. J’ai fait appel à Kristelle, car j’avais besoin d’échanger avec une personne avisée et rassurante. Contactez là via son site Internet, ou vous pouvez aussi utiliser plein d’outils gratuits qu’elle met en ligne. Je vous recommande vivement !

5/ Rien ne change avant l’arrivée du baby

Ouais… cause toujours… Faux, archi faux. Si il y a bien un truc permanent dans la vie, c’est le changement. Et donc oui la grossesse modifie le rythme. Si t’es une accro au boulot, tu vas devoir ralentir, si ta passion est de faire du parachute ascensionnel, well, tout dépend de ta condition physique, mais il est fort probable que tu devras modifier ton quotidien.

En vrai, il s’agit d’un avant-goût avant l’arrivée de baby. J’ai arrêté toute activité physique trop contraignante, par peur… des peurs débiles peut-être, mais difficilement contrôlables. J’ai remplacé ces activités par d’autres plus douces, plus calmes, qui m’apaisent (la zumba s’est transformée en atelier peinture, sophrologie et yoga par exemple). Tu fais davantage attention, et ainsi ton rythme quotidien se modifie.

Pour des séances de sophrologie, je vous conseille grandement Aurélia. D’ailleurs retrouvez également son article sur le bonheur à portée de souffle sur le blog.

les-exploratrices-ornella-fausses-idees-sur-la-grossesse

6/ C’est pas si compliqué que ça le suivi médical

Faux, archi-ultra-mega-complètement faux ! Si t’écoutes tout le monde, c’est un vrai casse tête, ce truc. Gynéco, prise de sang, CAF, PMI, sage femme, maternité, haptonomie, sophrologie, cours de prepa, crèche, semaines aménorrhées (j’ai jamais su calculer ce truc, ya des applis et c’est tant mieux), toxo, listériose, CMV, monitoring, phase de travail, délivrance, etc… autant de gros mots que tu vas entendre tout au long de ta grossesse et autant de rdvs à prendre et de trucs à comprendre…

Bien sur, tu fais tes choix, mais franchement c’est à te retourner le cerveau. Et c’est un vrai planning à tenir !! C’est un peu comme démarrer un nouveau job où tout le monde utilise des acronymes que tu ne comprends pas. C’est pareil ! Il faut un certain temps d’adaptation, tu fais ce qu’on te dit au départ avant de prendre un peu d’autonomie et t’as souvent l’impression d’avoir un train de retard. Et il n’y a pas de formation pour ça, alors t’apprends sur le tas.

Un livre vraiment intéressant que je vous conseille : « Bébé, dis moi qui tu es » Histoire de décomplexer, de déculpabiliser et d’approcher cette période zen et avec peu d’angoisses !

7/ Le lien mère-enfant s’établi de suite pendant la grossesse

Faux, dans mon cas. Wait ! Pas de jugement please, il s’agit de mon experience. Je ne ressens pas (encore !) d’amour débordant pour cet être qui grandit en moi et je ne m’émerveille pas. Je trouve ça rigolo, je sens un locataire qui bouge, ca me stoppe souvent dans ma concentration, mes actions. Plus le temps passe, plus j’essaie timidement de lui parler, mais je vois surtout un ventre, pas un enfant.

Et est-ce que je culpabilise ? Non. Est-ce que cela fera de moi une mauvaise mère ? Non.  Je n’ai juste pas ce sentiment de devenir gaga. Je prête mon corps, baby et moi sommes en colocation pour quelques mois, la coloc se passe bien jusque là et c’est tant mieux.

Dans ce cadre, je n’étais pas très chaude pour garder en souvenir la grossesse par une séance photos. Il a fallu que je sois motivée par mon amie et photographe exceptionnelle, Jennifer, qui a réalisé des clichés exceptionnels, dont je suis hyper fan aujourd’hui. Et je suis très heureuse de les avoir. C’est aussi là que j’ai pris conscience que nous étions vraiment liés baby et moi, et bien sur Papa, mais cela va de soi:) Je vous recommande donc de faire une séance photo, cela permet aussi de se voir avec un regard neuf et de réaliser qu’un petit être grandit en nous. Contactez donc Jennifer de ma part !

8/ La grossesse, ça n’attaque pas le cerveau

Alors là… Faux ! Du genre, vraiment faux ! Bon vaut mieux en rire que pleurer, mais la grossesse peut avoir tendance à te faire oublier des choses, à confondre, à même oublier le prénom de tes potes ou ton adresse… On oublie ce qu’on voulait faire, on cherche ses mots, on zappe des choses, bref, on perd un peu la tête. Et l’air un peu bête et les moments d’absence sont bien là. On appelle ça le syndrome du neurone unique, hyper bien expliqué et très drôle sur le blog de la Mariée en colère.

Parait-il que c’est la faute aux hormones. De grandes études ont été faites sur le sujet, de belles hypothèses ont vues le jour. Les meilleures et le résultat sont ici : http://www.bonjourgrossesse.com/2eme-trimestre-de-grossesse/syndrome-neurone-unique/

9/ Tout est la faute aux hormones

Elles ont bon dos les hormones… Alors oui bien sur qu’on se prend un shoot d’hormones qui agit sur notre corps et entraine des changements physiques et émotionnels. Mais jusqu’ici je n’ai pas expérimenté les montagnes russes. Les émotions arrivent et repartent, mais rien de fou (à part des crises de fou-rire d’un coup qui sont difficilement contrôlables). Bon, en vrai, je m’attendais à pleurer tout le temps, puisque c’est ce qu’on entend partout. Et finalement, non. Bien sur, cela arrive, comme tout être humain, et la sensibilité est plus importante. Mais je ne ressens pas de grands bouleversements comme on me l’avait « prédit ».

Un conseil, écoutez-vous surtout, écoutez votre corps. Informez-vous bien sur mais faites votre propre chemin, car votre grossesse vous appartient.

10/ Une liste de naissance, c’est nul

Vrai, une liste de naissance a un côté un peu nul… On impose mais croyez moi si les jeunes parents ne veulent pas se retrouver avec 120 doudous où chaque ami l’offrant espère secrètement que son doudou deviendra LE doudou du baby… autant être pragmatique.

Donc faux, la liste de naissance n’a rien de matérialiste, elle est pragmatique. Elle est là pour aider les parents à qui il manque encore quelques broutilles. Ca évite les doublons, ça évite les brocantes, les reventes et toutes ces bêtises. Et puis, si vous ne voulez pas y participer, c’est pas grave, il y a zero obligation, juste pensons utile plutôt que futile. Et n’espérez pas que votre doudou devienne l’élu surtout.

Vous pouvez utiliser mesenvies.fr pour faire votre liste.

fausses-idees-sur-la-grossesse

Pour conclure, je dirai que ce ventre rond et cette peau hyper extensible m’ont toujours surpris. Je ne qualifie pas la grossesse comme quelque chose de « beau » mais de naturel. Il y a un aspect totalement animal connecté au corps. Ainsi va le cycle de la vie.

Et vous, quelles sont les fausses idées sur la grossesse que vous vous faites ? Ou les fausses idées que vous avez eu (pour les femmes qui sont déjà passées par là) ?

Lire également:


Si vous vous posez des questions suite à cet article, posez votre question en commentaire de l’article, juste ci-dessous. Vous en ferez ainsi profiter directement tous nos lecteurs et lectrices, et nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Vous devriez aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!